SIG : des systèmes en évolution

SIG : des systèmes en évolution

Gestion des réseaux et cartographie. Ce sont-là les deux thèmes qui ont été étudiés lors d’une conférence sur «Les systèmes d’information géographique et la cartographie » organisée, les 13 et 14 septembre à Casablanca, par la société Geomatic, en partenariat avec ESRI.
Le marché des systèmes d’information géographique (SIG) est en nette progression au Maroc.
«La meilleure façon d’évaluer l’évolution du marché marocain est encore de le faire à l’aune des résultats de ses utilisateurs qui ont progressé tant par leur nombre que par les résultats de leurs actions», a indiqué Hassan Moussaria, président-directeur général de Geomatic. Avec une équipe composée de 40 ingénieurs et techniciens, cette entreprise poursuit sa croissance. Depuis 18 ans, Geomatic travaille avec ESRI qui est à l’origine du développement de la technologie des SIG dès la fin des années 1960. Reconnu comme le leader mondial des éditeurs de SIG, ESRI propose une gamme complète de logiciels et de services à ses utilisateurs.
«La création des services et des divisions SIG, à la fois dans les administrations et dans le secteur privé, le recrutement des ingénieurs et techniciens spécialisés et la réussite du secteur de la formation dans ce domaine, grâce aux grands efforts fournis par des grandes écoles et universités marocaine, prouvent l’intérêt que portent les marocains à ces technologies», a-t-il ajouté. Cette manifestation a été également marquée par l’intervention de Rachid Talbi Alami, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Affaires économiques et générales, qui a mis l’accent sur «l’importance de la donnée spatiale et de son rôle moteur à l’aide à la décision, à la réduction des coûts, et à la fourniture d’un meilleur service clients».
Ainsi, la première journée de ce séminaire a-t-elle permis aux gestionnaires de réseaux d’avoir « une vue d’ensemble sur les solutions ESRI disponible et à venir pour la gestion des réseaux transport et distribution et des réseaux télécoms».
La deuxième journée a été consacrée à la présentation de la vision d’ESRI : «associer les sciences de la géographie aux arts de la cartographie et approfondir les avantages de la géodatabase pour stocker de multiples représentations d’un même jeu de données spatiales et diminuer les coûts de publication et de mise à jour ».


 Les SIG en bref


Un système d’information géographique (SIG) est un outil informatique permettant de représenter et d’analyser toutes les choses qui existent sur terre ainsi que tous les événements qui s’y produisent. Il offre toutes les possibilités des bases de données à travers une visualisation unique et une analyse géographique propres aux cartes. De nombreux autres domaines sont concernés par la puissance des SIG. Il s’agit notamment de la recherche et du développement de nouveaux marchés, l’étude d’impact d’une construction, l’organisation du territoire, la gestion de réseaux, le suivi en temps réel de véhicules, la protection civile…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *