Sijilmassi, un banquier-né

Sijilmassi, un banquier-né

Avec la nomination de Tariq Sijilmassi à la tête du Crédit agricole, la nouvelle ère que cette institution bancaire a entamée du temps de Saïd Ibrahimi se confirme. Pour ce dernier, la mission de mener à bien le plan d’entreprise 1999-2003 est accomplie. Cela fait deux ans déjà que l’équilibre financier est atteint. Avec le premier, un nouvel horizon se prépare pour la banque. D’autant qu’il n’est pas étranger au Crédit agricole, une institution qu’il a intégrée en 2001 en tant que directeur général adjoint en charge du pôle clientèle. Jusqu’au 10 septembre dernier, Tariq Sijilmassi s’occupait de la direction commerciale et de l’animation du réseau d’agences, de la direction des engagements et de la direction du recouvrement contentieux. C’est dire que la banque n’a plus de secret pour lui et que sa nomination intervient pour solder les derniers passifs, suivant un processus déjà entamé et auquel il avait pris part. Né le 1er décembre 1963 à Rabat, Tariq Sijilmassi est de père ambassadeur. Le métier de son père l’a amené à vivre pendant plusieurs années à Alger, à Moscou et à Copenhague. En 1981, baccalauréat série C en poche, il enchaîne par des classes préparatoires au lycée Sainte-Geneviève, à Versailles. Deux années plus tard, il est admis à HEC Paris. Concours de circonstances ou planning pré-établie de carrière, Tariq Sijilmassi est un banquier-né. Et pour cause, il n’avait pas encore eu son diplôme à HEC Paris en 1986 qu’il était déjà recruté par la Banque Commerciale du Maroc (BCM), en tant que directeur délégué, en charge des grands groupes industriels, un poste qu’il avait occupé pendant 6 ans, jusqu’à 1992. Fortement impliqué dans la filière crédit et commercial, il a été également membre de diverses commissions : recrutement, qualité, journal interne, secrétariat du Conseil d’administration. Entre les deux premières expériences dans son métier de base, M. Sijilmassi, a été pendant 8 ans administrateur-directeur général d’un groupe d’entreprises industrielles employant 350 personnes. Un poste où il a réalisé des programmes d’investissement et d’organisation des équipes de gestion et il a suivi l’ouverture de l’entreprise à des partenaires étrangers. De retour à son métier-passion au sein du Crédit agricole, Sijilmassi devait faire face à un véritable challenge, celui de réhabiliter la banque aux yeux du public. Principale mission : améliorer les systèmes de management, la qualité de service et la gamme de produits offerts de façon à être efficace et transparent, et attirer la clientèle la plus rentable dans notre secteur d’intervention, l’agriculture et l’agro-industrie. Ceci, tout en gardant la mission de service public propre à la banque. Plus qu’un banquier, Sijilmassi est aussi père de trois enfants. Polyglotte, parlant danois (il a vécu pendant 9 ans au Danmark) et le russe en plus de l’arabe, le français et l’anglais, il est également passionné de littérature. Assez de qualités pour dire qu’il a tout pour plaire.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *