Six entreprises remportent le prix «incorporer»

Six entreprises remportent  le prix «incorporer»

Elles sont 6 entreprises à avoir été récompensées pour l’application du programme «incorporer».
L’annonce des lauréats du prix «incorporer», initié par la fondation «Caixa» et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), a eu lieu mercredi 28 novembre à Casablanca. Visant l’information et l’insertion des jeunes et des personnes en risque d’exclusion sociale, ce programme mis en œuvre par la fondation «Caixa» a permis à la société Tragem, au restaurant français «Le Relais de Paris» de se distinguer au moment où le prix de mérite a été attribué aux sociétés de confection Pantex et Codersa, au fournisseur de solution qualité de vie Sodexo et au spécialiste dans l’aide au développement d’entreprises «Altasud».
En marge de cette célébration, Abdelouahed Souhail, ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, a salué cette initiative visant à renforcer la notion de la responsabilité sociale dans les entreprises marocaines. Le ministre a donc précisé que «l’intégration des jeunes et des personnes en risque d’exclusion sociale est l’une des principales issues vers la dignité et la décence», invitant par la même occasion toutes les institutions marocaines, en particulier les banques, à suivre l’exemple de la «Caixa».
Le programme «incorporer» a été mis en œuvre afin de contribuer à la création d’une pratique professionnelle dont la finalité est de renforcer le côté humain des entreprises leur donnant ainsi une capacité compétitive remarquable.
En effet, la solidarité vient au cœur des préoccupaations de l’organisme financier catalan. «Nous avons toujours collaboré avec des organismes privés et publics afin de mobiliser les ressources sociales et créer un réseau de solidarité», relève Jaime Lanaspa, directeur exécutif de la fondation «Caixa». Et de poursuivre que «l’expérience marocaine a donné ses fruits dans ce sens réalisant ainsi un processus d’insertion faisant le lien entre le tissu social et l’entreprise». Illustrant une corrélation indissociable, l’intégration des jeunes dans la vie professionnelle est une priorité dans notre société. C’est le message qui a été transmis par Salah-Eddine Kadmiri, vice-président de la CGEM. Dans son intervention, M. Kadmiri a souligné que «la formation et le travail des jeunes en situation précaire est une solution plurielle qui passe par l’éducation, l’accès à la formation et le droit au travail». Et de poursuivre que «la Confédération déploie tous les efforts nécessaires pour faire de l’entreprise marocaine un moteur d’emploi et un maillon fort dans la chaîne du développement social du Maroc».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *