Six milliards DH pour faire décoller le sud du Royaume: Un investssement qui créera 10.500 emplois directs

Six milliards DH pour faire décoller  le sud du Royaume: Un investssement qui créera 10.500 emplois directs

De Guelmim à Dakhla, en passant par Tan-Tan, Laâyoune, Boujdour, et les autres villes du Sud, l’heure du décollage économique a sonné dans cette partie du Royaume. Un grand pas a été franchi le samedi dernier au palais des congrès lors du Forum de l’investissement organisé par la CGEM avec le soutien du ministère de l’intérieur, des autorités locales et des élus.

Selon les données fournies par Miriem Bensalah-Chakroun, présidente de la CGEM, lors de l’ouverture de ce Forum, six milliards DH seront investis dans les trois régions du Royaume, par plus de 40 opérateurs privés marocains et étrangers, qui devront créer plus de 10.500 emplois directs et des milliers d’emplois indirects.

Plus d’une soixantaine de projets verront le jour dans divers secteurs dont l’agro-industrie, le transport, le commerce et la distribution, l’industrie, la pêche, la santé, les services, avec une domination du secteur touristique et de l’immobilier qui vont accaparer à eux seuls plus de  2,7 milliards DH et 6.000 emplois directs. Pour ce qui est de la répartition géographique de ces projets qui constituent une véritable feuille de route pour le développement de cette partie du Royaume, la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra a su ouvrir l’appétit des investisseurs avec plus de 37 projets qui totalisent 3,2 milliards de DH, suivie de Guelmim-Smara avec 2,1 milliards d’investissement, et plus de 730 millions DH pour Oued Eddahab-Lagouira, cette dernière compte sur sa proximité avec la Mauritanie pour s’ouvrir sur le continent africain.

Selon Mme Bensalah, cette initiative financée et portée par la CGEM réaffirme l’engagement et la volonté d’œuvrer en faveur du développement socio-économique, harmonieux et durable de nos provinces du Sud, créateur d’emplois et de richesses au profit des habitants des provinces du Sud, tel que souhaité par SM le Roi Mohammed VI.

La Confédération a également réalisé une monographie du tissu économique et social de la région, qui a permis d’identifier les atouts et lacunes de l’économie locale. Lors de ce forum qui a connu la participation de Mohamed Hassad, ministère de l’intérieur, et Charki Driss, ministre délégué à l’Intérieur, la CGEM a signé des partenariats avec l’OFPPT, Microsoft Maroc, Injaz Al Maghrib et la Fondation Phosboucraâ d’OCP, et qui portent sur la mise en place de programmes de formation gratuits afin d’améliorer l’accès à l’emploi de la jeunesse locale. 

Grâce à cette initiative, de grands opérateurs économiques nationaux sont désormais présents au sud du Royaume, dont à titre d’exemple Addoha qui compte réaliser plus de 5.000 unités d’habitat à Laâyoune, le groupe Anouar Invest qui compte créer son propre cimentier à Laâyoune pour 300 millions DH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *