SM le Roi lance le projet Oujda Urba Pôle

SM le Roi lance le projet Oujda Urba Pôle

SM le Roi Mohammed VI a donné, mercredi 5 mai, le coup d’envoi des travaux de réalisation de la première tranche du projet Oujda Urba Pôle. Ce projet d’un coût global de 2,5 milliards DH devra générer plus de 1.500 emplois. A cette occasion, le Souverain a présidé la cérémonie de signature d’un accord de partenariat pour sa réalisation. Ce chantier de grande envergure s’inscrit en droite ligne avec les orientations royales visant le développement de projets structurants dans le Royaume, ainsi qu’avec la politique de relance des investissements. L’accord de partenariat a été signé par le wali de la région de l’Oriental, Abdelfettah El Houmam, le président de la commune urbaine, Omar Hjira, le directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), Anas Alami, le directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Lakhlie, le directeur général du Centre régional d’investissement (CRI), Driss Moulay Rchid et le directeur de l’Agence urbaine d’Oujda, El Arbi Fethi. Oujda Urba Pôle, dont SM le Roi a donné le coup d’envoi de la première tranche pour un investissement de 300 millions DH, s’inscrit dans le cadre de la restructuration du centre-ville d’Oujda pour doter la cité d’un projet urbain intégré, susceptible de marquer le début d’une nouvelle dynamique urbaine de grande qualité. Il fait également partie de la stratégie de restructuration urbaine de la capitale de l’Oriental, visant à impulser une nouvelle dynamique dans la région et à mettre en valeur son attractivité et sa compétitivité sur le plan national et international. Ce projet permettra ainsi le repositionnement de la ville au niveau régional en tant que métropole urbaine et contribuera, notamment, au renforcement du potentiel de la région dans les domaines de l’immobilier professionnel et résidentiel, de l’hôtellerie et du commerce. Partant d’une réorganisation structurelle de l’activité ferroviaire dans cette zone située au cœur de la capitale de l’Oriental, le projet vise la création d’un pôle multifonctionnel intégrant, outre une gare ferroviaire nouvelle génération, des espaces commerciaux, des bureaux, des quartiers résidentiels, des infrastructures hôtelières et touristiques ainsi que des complexes de loisirs et d’animations. La réalisation du projet Oujda Urba Pôle, qui s’étend sur une superficie de 30 hectares, est prévue sur quatre phases dont la première appelée «Quais verts» (4,6 ha environ), sera dédiée à la construction d’espaces résidentiels intégrés comprenant, outre des immeubles d’habitation, des plateaux de bureaux et des commerces. Cette première phase doit être achevée en 2013. Les trois autres phases du projet consistent en l’aménagement d’un parc habité (16 ha), du quartier de la gare (5,6 ha) et du pôle d’échanges (4,8 ha). L’ensemble du projet permettra l’initiation du processus de métropolisation à travers la réhabilitation du centre urbain de la ville, la mise en valeur d’une vaste zone urbaine bien placée, ainsi que l’implantation de nouveaux équipements publics, privés et tertiaires qui permettront de renforcer l’attractivité de la ville. La réalisation de ce projet structurant permettra également de délocaliser les activités ferroviaires à caractère industriel, telles que le fret et la maintenance, en dehors de la ville. Les espaces libérés de la gare seront valorisés et intégrés au développement urbain de la ville. La délocalisation des installations fret et maintenance, vers le site de Beni Oukil (plus de 100 ha) pour un coût d’aménagement de 560 millions DH, s’inscrit dans le cadre de la nouvelle orientation stratégique de l’ONCF visant le développement du transport des marchandises et de la logistique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *