Smara : Plus de 750 millions DH dédiés à des projets de développement

Smara : Plus de 750 millions DH dédiés à des projets de développement

Ce plan provincial, élaboré en partenariat avec les services de la province, de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud, des secteurs gouvernementaux et des conseils élus, vise à soutenir les efforts déployés pour la mise à niveau urbaine, le renforcement des projets programmés dans le cadre des autres tranches de cet ambitieux plan.

Ainsi, les projets prévus se répartissent en quatre principaux axes, à savoir les infrastructures de base à travers la mise à niveau des quartiers sous-équipés, l’aménagement de lotissements dédiés au logement pour les couches sociales à moyen et à haut revenus et la réalisation de projets de proximité, outre le réaménagement des routes et des trottoirs, l’éclairage public, la plantation d’arbres ainsi que la construction d’une gare routière et d’une piste d’athlétisme.
Force est de constater que le secteur de logement et plus particulièrement la lutte contre l’habitat insalubre (Camps Al Wahda) se taille la part de lion du budget consacré à la quatrième tranche de ce plan qui s’articule autour de quatre axes : «Vers une ville productive», «Une ville qui valorise son histoire et son patrimoine», «Pour un environnement durable» et «Projets à caractère structurel».

Ce dernier axe prévoit la construction d’infrastructures de base, les projets socio-éducatifs et de proximité (mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés, terrains de sports collectifs, création et équipement des espaces féminins, mise en place d’écoles coraniques, d’espaces pour enfants et la mise à niveau des centres des communes rurales). Le plan provincial de mise à niveau urbaine de Smara adopte une stratégie de développement équilibré en veillant à une répartition optimale des équipements de base et à une extension structurante de l’espace urbain, outre la réhabilitation de l’ancienne médina et la mise en place de structures sociales, économiques et culturelles nécessaires au développement durable de la ville.

Pour rappel, les trois tranches de ce plan, réalisées pour un coût de 640 millions DH, ont consisté en l’aménagement des routes et trottoirs, l’éclairage public, la plantation d’arbres dans les boulevards des FAR (près de 13 millions DH) et d’Ismail Baroudi (environ 10,6 millions DH), le réaménagement de l’avenue Hassan II (près de 28 millions DH), la restauration de l’ancienne mosquée (environ 13,5 millions DH) et la construction d’une Maison des jeunes à Hay Essalam (6,37 millions DH).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *