Smart Start Day : Les projets séduisent un jury blanc

Smart Start Day : Les projets séduisent un jury blanc

Une aubaine pour les jeunes porteurs de projets. Injaz Al-Maghrib a organisé lundi un jury blanc pour les 20 start-up sélectionnées pour participer au programme Smart Start.
Smart Start est une étape de pré-incubation. Il s’agit d’un programme d’accompagnement à la création d’entreprise dédié aux étudiants ayant été formés au Company Program, de Junior Achievement Worldwide.

Destiné aux jeunes qui souhaitent poursuivre l’aventure du Company Program, Smart Start a pour but d’encadrer et d’aider les jeunes porteurs de projets dans la création de leur start-up.
Á travers ce programme, Injaz Al-Maghrib offre aux jeunes qui ont suivi ses formations à l’entrepreneuriat, la possibilité de parfaire le montage de leurs projets à travers le renforcement de leurs compétences.

Une démarche qui a bien porté ses fruits jusqu’à présent, du moins sur le côté psychologique des participants.

Une jeune entrepreneure d’El Jadida qui défend le projet InnoEcoVert qui consiste à fabriquer des fertilisants à partir de déchets organiques a exprimé à ALM sa grande satisfaction de participer à ce programme. En dépit du résultat final, elle se dit fière de cette expérience de laquelle elle sortira bien affûtée grâce aux précieux conseils des mentors. En effet, pendant plusieurs mois, les jeunes porteurs de projets ont été encadrés par les mentors bénévoles, cadres d’entreprises ou entrepreneurs, et ont été formés aux techniques de développement personnel visant à améliorer leurs soft skills par le cabinet BlueStorm.

Aujourd’hui, les start-uppers vont présenter leurs projets à un jury de professionnels venu les évaluer. Ainsi, Ali Zerouali, directeur général de MCS, Mohammed Chefchaouni, président de l’association Economie Solidaire, Younes Sayegh, Senior Banker à Attijariwafa bank et Saad Naji, PMO Senior Capgemeni et entrepreneur, ont apporté leur expertise, remarques et conseils aux 20 porteurs de projets tout en manifestant leur admiration vis-à-vis de la qualité des projets présentés. Une fois créées, ces start-up auront l’opportunité de bénéficier de programmes d’accompagnement à la gestion d’entreprise de CEED et des structures spécialisées dans l’incubation de start-up.

Une rencontre entre incubateurs, investisseurs et business angels et start-uppers est prévue probablement la mi-octobre prochain.

L’objectif d’Injaz Al-Maghrib, à travers cette expérience pilote, est de participer au développement d’une communauté de jeunes entrepreneurs, d’encourager l’esprit d’initiative et d’innovation et in fine, de soutenir les jeunes porteurs de projets dans la création de leur entreprise.
Au terme des deux sessions du programme Smart Start soutenu par CEED-Usaid, ce sont 30 start-up, soit 120 jeunes au total qui auront été encadrés dans le montage de leur projet et la création de leur entreprise à fin 2015.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *