SNI et LafargeHolcim dévoilent leurs ambitions africaines

SNI et LafargeHolcim dévoilent leurs ambitions africaines

SNI et LafargeHolcim Maroc ont convenu d’élargir leur partenariat historique, initié il y a plus de 40 ans, à l’Afrique subsaharienne francophone.

Et voilà ! Le très attendu rapprochement entre Lafarge Ciments et Holcim Maroc commence à prendre forme. Et si la fusion est déjà effective et opérationnelle dans plusieurs pays, c’est aujourd’hui au tour du Maroc de voir fusionner les deux entités pour n’en former qu’une seule : «LafargeHolcim Maroc». Un processus qui devra se concrétiser au cours du troisième trimestre 2016. Aussi, selon les premiers détails dévoilés de l’opération, Lafarge Maroc, détenue à 50% par la Société nationale d’investissements (SNI), sera l’actionnaire de référence dans la nouvelle entité créée. En effet, le rapprochement se fera sur la base d’une parité d’échange égale à 1,20 action Lafarge Ciments pour 1 action Holcim Maroc. A noter que cette opération permet à LafargeHolcim de s’appuyer sur l’engagement de SNI dans les pays d’Afrique subsaharienne francophone pour accélérer son développement dans cette zone. En effet, elle est pour SNI la première concrétisation de son évolution vers un fonds d’investissement panafricain à long terme, annoncée fin 2014, prenant des participations dans des projets structurants aussi bien au Maroc qu’en Afrique subsaharienne.

LafargeHolcim : Un géant à naître

«Fondé sur de fortes complémentarités entre les deux entreprises, objet du projet de fusion, LafargeHolcim Maroc sera en mesure d’apporter son expertise et ses capacités de recherche et d’innovation au secteur de la construction au Maroc, porté par la croissance économique, l’urbanisation croissante et la dynamique de développement des infrastructures», explique-t-on auprès de LafargeHolcim. A noter que le chiffre d’affaires combiné des deux sociétés représentera plus de 8 milliards de dirhams (pro forma 2015). LafargeHolcim Maroc restera coté en bourse, et constituera la première capitalisation boursière industrielle de la bourse de Casablanca et le deuxième groupe cimentier coté en Afrique. Cette dimension fait en sorte que la contribution de la nouvelle entité à la modernisation du secteur de la construction et à l’essor économique du Maroc repose également sur un modèle de développement durable partagé par les deux partenaires, soucieux des impacts environnementaux et socialement responsables.

Modalités de l’opération

SNI et LafargeHolcim ont l’intention de proposer aux organes de gouvernance de Lafarge Ciments et de Holcim Maroc une fusion-absorption de Holcim Maroc par Lafarge Ciments. Cette opération sera accompagnée d’un rééquilibrage, réalisé par une cession à la SNI de la moitié des actions nouvelles LafargeHolcim Maroc reçues par LafargeHolcim à l’issue de la fusion. Ce rééquilibrage sera suivi d’un apport des actions nouvelles détenues par la SNI et LafargeHolcim à Lafarge Maroc permettant à SNI et LafargeHolcim de conserver leur contrôle paritaire de Lafarge Maroc. De même, Lafarge Maroc va conserver la majorité du capital et le contrôle de LafargeHolcim Maroc. Ce projet de rapprochement des deux sociétés a reçu l’accord du chef de gouvernement au mois d’octobre 2014 et l’opération sera soumise au visa de l’Autorité marocaine du marché des capitaux. Ses modalités seront déterminées par les conseils d’administration et présentées au vote des Assemblées générales extraordinaires de Lafarge Ciments et de Holcim Maroc et aux autres conditions et dispositions usuelles. Par ailleurs, dès la réalisation de la fusion, LafargeHolcim et SNI proposeront au conseil d’administration de la nouvelle entité fusionnée la distribution d’un dividende exceptionnel prélevé sur la prime de fusion.

SNI et LafargeHolcim à la conquête de l’Afrique

SNI et LafargeHolcim ont convenu d’élargir leur partenariat historique, initié il y a plus de 40 ans, à l’Afrique subsaharienne francophone, notamment en Burkina Faso, Côte d’Ivoire, au Gabon, au Mali, en Mauritanie, République Démocratique du Congo, République du Congo et au Sénégal. Le projet sera porté par LH Maroc Afrique, filiale à 100% de leur joint-venture marocaine. Aussi, cette nouvelle société, qui sera le véhicule de développement de LafargeHolcim et de SNI dans la zone, se fixe pour objectifs d’investir dans la production de ciment et de clinker dans les pays d’Afrique subsaharienne francophone, où les besoins en logement et en infrastructure présentent des opportunités majeures de développement. De même, elle vise à développer des synergies avec LafargeHolcim Maroc, notamment à travers l’exportation de clinker ou de ciment à partir du Maroc. Ce faisant, les partenaires font du Maroc un hub régional au service du développement des économies de pays d’Afrique subsaharienne francophone.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *