Sociétés de financement: L’APSF préserve les fondamentaux du métier

Sociétés de financement: L’APSF préserve les fondamentaux du métier

Préserver l’ADN des métiers de financement, telle a été la mission de l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF) durant l’exercice 2016.

L’enjeu étant de respecter et conserver la spécificité et les fondamentaux de cette activité, en l’occurrence la spécialisation qui, selon Abdallah Benhamida, président de l’APSF, cède de plus en plus la place à l’offre de produits similaires aux produits bancaires classiques. L’APSF qui a tenu jeudi dernier son assemblée générale énumère les faits marquants de l’exercice 2016. En ce qui concerne le financement des marchés publics, l’APSF dresse le bilan de Finéa, gestionnaire du Fonds de garantie dédié à la commande publique (FGCP). L’établissement qui facilite l’accès des entreprises au financement a vu ses fonds propres se consolider et ce via une augmentation du capital social à 200 millions de dirhams. Finéa a enregistré durant 2016 un concours de 10,5 milliards de dirhams dont 7,4 milliards de dirhams au titre des financements par signature ayant bénéficié à 900 TPE-PME. De même, on note un concours de 3,07 milliards de dirhams sous forme de lignes de refinancement, dont la première ligne de 2,2 milliards de dirhams finançant ainsi 2.200 entreprises via le secteur bancaire.

S’agissant du FGCP, le volume de garanties émises à fin décembre 2016 s’élève à 739 millions de dirhams, en hausse de 2%. Le niveau des autorisations garanties a atteint pour sa part les 1,2 milliard de dirhams contre 1,3 milliard de dirhams une année auparavant. En ce qui concerne l’activité de Dar Ad-Damane, l’APSF relève un encours des garanties de 1,3 milliard de dirhams, en amélioration de 12,1%. De cet encours, 1,27 milliard de dirhams reviennent aux sociétés de crédit-bail contre 26 millions pour les banques. S’agissant du crédit immobilier, l’APSF met le focus sur l’activité de Wafa immobilier et Dar Assafaa.

A cet effet, Wafa Immobilier a consolidé ses réalisations de 4,1% durant l’exercice 2016 atteignant un encours de 55,4 milliards de dirhams, dont 48,3 milliards pour l’encours acquéreurs et 7,1 milliards pour l’encours promotion immobilière. Dar Assafaa a pour sa part vu ses financements Mourabaha progresser de 20% durant l’exercice 2016, soit un encours de 20%. L’encours global des créances sur clientèle est de 1,61 milliard de dirhams, en amélioration de 22%. En outre, les indicateurs d’activité du secteur de la microfinance ont affiché une évolution positive. En zoomant sur l’activité de Jaida, l’APSF indique que le fonds de développement des associations de microcrédit a totalisé durant l’exercice 2016 une production cumulée de 1,8 milliard de dirhams, en hausse de 7,4%. L’encours de financement s’est chiffré à 834 millions de dirhams, en amélioration de 1,2%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *