Solaire thermique: Une enveloppe de 19 MDH pour six projets innovants

Solaire thermique: Une enveloppe de 19 MDH  pour six projets innovants

En effet, une enveloppe budgétaire de 19 millions de dirhams a été consacrée cette année au financement de six projets de recherche et développement appliqués dans ce secteur. Les conventions signées par le directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies renouvelables (Iresen), Badr Ikken, et des partenaires scientifiques et industriels, en mai dernier, ont fait suite à l’appel à projets InnoTherm 2013.

Cet appui financier de 19 millions de dirhams bénéficiera donc à six consortiums formés de dix universités et centres de recherche ainsi que onze entreprises. Au ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, on souligne que le cadre de partenariat sera renforcé par la signature par l’Iresen de nouvelles conventions de partenariat pour la promotion de la R&D et l’innovation dans le domaine des énergies renouvelables et ce, avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), le Centre de recherche allemand Fraunhofer ainsi que l’Ecole nationale supérieure des mines de Rabat.

L’Institut de recherche en énergie solaire et énergies renouvelables est un institut de recherche créé en 2011 pour soutenir la stratégie énergétique nationale à travers la création d’infrastructures de R&D et de laboratoires pour réaliser des platesformes scientifiques d’excellence complémentaires dans différentes régions du Maroc et le financement de projets universitaires innovants impliquant universités et entreprises. Actuellement, cet institut finance les travaux de R&D de plus de 200 doctorants et ingénieurs et de 47 enseignants chercheurs dans le secteur des énergies renouvelables.

Ce financement a permis d’acquérir plus de 40 équipements scientifiques dans différents laboratoires d’universités et d’institutions de recherche marocaines. Il faut rappeler que le budget que consacre l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies renouvelables, au titre de l’année 2014, à la recherche appliquée portée par les universités et les entreprises marocaines dans le secteur des énergies renouvelables s’élève à 40 millions de dirhams. Avec cette nouvelle enveloppe, cet établissement dépasse le seuil de 100 millions de dirhams débloqués pour favoriser la recherche dans ce domaine.

Par ailleurs, l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies renouvelables a obtenu, au premier semestre de cette année, la certification ISO 9001 pour le financement de projets de recherche appliquée dans le secteur des énergies renouvelables. Première agence de moyens certifiée en Afrique, l’Iresen a obtenu cette certification pour son système d’appels à projets de la sélection et du financement des projets jusqu’à la gestion directe des fonds octroyés dans le cadre de ses appels à projets, mis en place en 2013, selon un communiqué de l’Institut.

Cette certification, obtenue par le bureau Veritas selon la norme ISO 9001, vient confirmer les efforts déployés par l’Iresen pour contribuer activement à la gestion efficace et efficiente des projets. L’Iresen intervient ainsi non seulement au niveau de la validation scientifique et financière des projets, mais se charge également de toutes les procédures relatives à l’acquisition et à la logistique des équipements scientifiques ainsi que tous les frais du personnel travaillant sur les projets.

Cette certification a comme principaux objectifs la satisfaction des chercheurs et des industriels porteurs de projets pour qu’ils disposent des moyens et d’un environnement favorable à la recherche, le renforcement de la fiabilité et la crédibilité de la procédure de sélection, de gestion et suivi des projets de recherche aux niveaux national et international, tout en veillant à une amélioration continue des procédures, souligne la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *