Sothema régule le cours de son action

Sothema, société basée à Bouskoura, devrait ainsi rejoindre la dizaine de sociétés de la cote qui sont engagées dans un programme de rachat d’actions. Les détails exacts de l’opération devraient être annoncés après l’assemblée générale ordinaire prévue le 27 mars et qui doit, selon la registration en vigueur, donner son aval. Réunion qui coïncide avec la fin du contrat d’animation de marché sur une période d’un an contracté le 21 février 2005 avec la société de Bourse BMCE Capital Bourse. À signaler que le nombre de sociétés de la place qui ont un contrat d’animation de marche avec des sociétés de Bourse est de trois. Les programmes de rachat d’actions pour réguler les cours présentent plusieurs avantages. Ils permettent d’augmenter la liquidité de l’action manifestée par des spreads bas qui garantissent une valorisation plus juste de l’action. Le rachat d’actions présente aussi l’avantage de soutenir le prix de l’action en épongeant tout excès d’ordres de vente. En plus, la réduction du nombre de titres en circulation augmente mécaniquement le bénéfice par action.
Les programmes de rachat représentent aussi un moyen de distribuer des bénéfices aux actionnaires, mais avec un avantage fiscal de taille. En effet, si les dividendes restent totalement imposables, seules les plus values sur cession de titres, à savoir la différence entre le prix d’acquisition et le prix de vente, sont taxables. Sothema, dont la famille Tazi est le principal actionnaire, a été introduite en Bourse le 21 février 2005 à travers une augmentation de capital de 100 millions de dirhams. Omar Tazi, le P.-D.G. détient à lui seul 28,79% de son capital. Ce flottant représente 15% de son capital. Le prix initial etait de 680 dirhams. L’action s’est inscrite en baisse sur le mois suivant pour toucher un plancher de 666 dirhams le 16 mars, ce qui a déçu les petits porteurs dans la mesure ou les offres publiques de ventes se font en général avec une décote de 10% en moyenne. La chute du titre de la société a aussi été motivée par de faibles perspectives opérationnelles. En effet, les analystes s’inquiétaient au sujet de pressions concurrentielles dans son cœur de métier après l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange avec les Etats-Unis en 2006. Les opérateurs pointant du doigt essentiellement les médicaments génériques. Les actions de la société, la seule du secteur pharmaceutique à être  cotée en bourse, ont tatteint leur plus haut niveau (830 dirhams) le 10 février 2006. L’action a cédé 2,32% lundi, pour arriver à 800 DH dans un volume de 330 actions, alors que l’indice général était en retrait de 3,55%.

 Principaux Actionnaires au 14 novembre 2005 :


•  Tazi Omar ………………………………………………………………………….. 28,79%
•  Divers actionnaires …………………………………………………… 14,26%
•  Chraibi Abdelmajid …………………………………………………. 10,75%
•  Berrada Abdelaziz  ………………………………………………………. 9,72%
• Tazi Badiaa  …………………………………………………………………………… 6,77%
• Tahiri Abdelhak …………………………………………………………………. 5,73%
• Tazi Najia  ……………………………………………………………………………….. 5,50%
• Tazi Mohamed  ………………………………………………………………….. 5,20%
• Berrada Halima  ……………………………………………………………….. 4,00%
•  Chaoui Omar  ……………………………………………………………………. 3,80%
• Berrada Bahia  ………………………………………………………………….. 2 ,67%
• Sefrioui Mohamed  ………………………………………………………. 1,06%
• Autres actionnaires  ………………………………………………………. 0,89%
• Berrada Karim  ……………………………………………………………………0,85%
• Tazi Lamia  ……………………………………………………………………………. 0,01%
                   
TOTAL : ……………………………………………………………………………………… 100%

• Source : Bourse des Valeurs de Casablanca

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *