Sous-traitance : L’automobile a la cote

Sous-traitance : L’automobile a la cote

En matière d’investissement, le Fonds Hassan II pour le développement économique et social passe cette année à la vitesse supérieure. À fin septembre 2004, pas moins de 94 projets industriels ont bénéficié du concours de ce Fonds. Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’Economie, précise que ces apports ont nécessité un investissement global de près de 2,7 milliards de DH, ce qui représente 7% du montant total à investir.
Le ministère précise que ces projets doivent créer plus de 21.900 emplois stables et que 75% d’entre eux, soit près de 80% de l’investissement total, sont concentrés dans les régions de Casablanca (40%) et Tanger (31%). L’appui du Fonds Hassan II à l’investissement industriel consiste à financer partiellement et l’acquisition du terrain et la construction des bâtiments nécessaires à la réalisation de nouveaux projets d’investissement dans des secteurs à avantages compétitifs. Il s’agit, selon la même source, du textile et habillement, du cuir, de la sous-traitance aéronautique (y compris les faisceaux de câbles), des composants de matériels roulant (routier et ferroviaire), de la mécanique de précision, de la sous-traitance aéronautique et des équipements de production qui y sont utilisés, et de toute activité, à titre principal, contribuant à la préservation de l’environnement par le traitement, le recyclage et la valorisation industriels des déchets locaux.
Concernant les détails sur les projets financés, la même source précise que l’investissement dans le secteur de la sous-traitance automobile, dont la plus grande part revient aux projets de faisceaux de câble, est de plus de 1,41 milliard de DH, soit 54 % de l’investissement global, suivi du secteur textile avec 754 millions DHs, soit 28 % de l’investissement. Les investissements dans les secteurs électronique et cuir totalisent respectivement 270 et 107 millions de DH.
La sous-traitance aéronautique et la mécanique de précision viennent en dernière position avec un investissement de 51 millions de DH chacune. En termes d’emploi, le secteur textile contribuera à la création de plus de 10.600 postes, soit 49% des emplois à créer. Le secteur de la sous-traitance automobile devra générer, pour sa part, près de 8.700 emplois, soit 40% de l’effectif prévu, alors que le secteur de l’électronique y participe à hauteur de 7%, avec près de 1476 d’emplois. Rappelons que le Fonds Hassan II pour le développement économique et social constitue, depuis sa création en 1999 un soutien fort appréciable à l’investissement. Son concours en faveur du secteur industriel intervient aussi bien dans le financement des infrastructures d’accueil dédiées à l’investissement que dans la contribution au financement même des projets d’investissement dans des secteurs ciblés. Le Fonds concourt ainsi à l’aménagement de nouveaux sites industriels, la réhabilitation de zones industrielles existantes et leur promotion, ainsi qu’au parachèvement du Programme national des Pépinières d’entreprises.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *