Souss-Massa : Une convention pour booster la coopération énergétique et minière

Souss-Massa : Une convention pour booster la coopération énergétique et minière

Aziz Rabbah a renouvelé l’engagement de son ministère de faire du Souss-Massa un pôle attractif, veiller à drainer les investissements se basant sur le potentiel région, et ce à travers  une bonne cartographie détaillée et une mobilisation des acteurs locaux.

Aziz Rabbah, ministre de l’énergie, des mines et du développement durable,  et Nezha El Ouafi, secrétaire d’Etat chargée du développement durable, ont  effectué vendredi et samedi une visite de terrain à la région du Souss-Massa, et qui a été clôturée par la signature d’une convention cadre de coopération dans les secteurs de l’énergie et des mines.

Les deux ministres ont tenu samedi une réunion au siège de la wilaya d’Agadir en présence de différents acteurs concernés, notamment des autorités locales des élus. Celle-ci a été marquée par la signature d’une convention cadre qui porte sur l’établissement de l’infrastructure géo-scientifique de la région et l’augmentation du taux  de couverture des cartes géo-thématiques, le renforcement de la coopération dans le domaine de la sauvegarde et la valorisation du patrimoine géologique,  ainsi que l’organisation conjointe de conférences, journées dédiées à la présentation de l’importance de l’information géographique  sur le développement régional. Cette convention cadre sera déclinée en conventions spécifiques puis l’élaboration d’un plan d’actions pour une meilleure mise en œuvre.

Dans son mot d’ouverture, Brahim Hafidi, président du Conseil régional, a rappelé que Souss-Massa est parmi les premières régions ayant  préparé leur Plan régional de lutte contre le changement climatique, une occasion de décliner la  contribution déterminée à l’échelle nationale (NDC) au niveau des territoires. Il a mis l’accent sur l’importance du gisement minier, du potentiel en énergie renouvelable et efficacité  énergétique de la région.

Dans son intervention Aziz Rabbah a renouvelé l’engagement de son ministère de faire du Souss-Massa un pôle attractif, veiller à drainer les investissements se basant sur le potentiel région, et ce à travers  une bonne cartographie détaillée et une mobilisation des acteurs locaux.

Et d’ajouter que la signature de cette convention entre le ministère et la région est un engagement fort important pour une collaboration fructueuse.

De son côté Nezha El Ouafi a rajouté que la région est dotée aujourd’hui d’un système d’information qui offre toutes les informations et données environnementales de la région, que le Plan de lutte contre le changement climatique de la région présente une opportunité de développement sobre en carbone pour la région. Il offre ainsi des mesures d’adaptation et d’atténuation des gaz à effet de serre.

C’est ainsi que les secteurs de valorisation des déchets, le traitement des eaux usées et leur réutilisation sont autant d’opportunités pour atténuer les GES en valorisant le biogaz et d’adaptation en utilisant les ressources en eau de manière rationnelle surtout que le Maroc  connaît un stress hydrique et que la région du Souss-Massa est spécialement affectée.

Auparavant les deux ministres ont procédé à une  visite de la décharge sauvage réhabilitée de Bikarane. Cette décharge a été clôturée en 2014 et est devenue aujourd’hui un espace vert  avec 5.000 pieds d’arganier et pas moins de 4.000 pieds de caroubiers et d’olivier.

Par la suite, il a été procédé à la visite de la nouvelle décharge ou le nouveau Centre d’enfouissement et de valorisation (CEV) de Tamelast. La  délégation s’est rendue à Tiznit où une réunion a été tenue pour discuter des problématiques, des défis de l’environnement et du développement durable de Tiznit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *