Souss-Massa : Une convention pour la promotion du tourisme durable

Souss-Massa : Une convention pour la promotion  du tourisme durable

Il joue un rôle prééminent dans la lutte contre le changement climatique

Cette convention  s’assigne pour objectif le développement du tourisme durable à travers la valorisation de ses richesses naturelles et culturelles avec une forte implication de la population locale.

Le Réseau de développement du tourisme rural Souss-Massa (RDTR) a signé la semaine dernière une convention de partenariat avec le Projet tourisme durable pour la promotion de l’emploi et des revenus en zone rurale (GIZ-TD) et le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD).

Cette convention d’une durée de trois ans (2018-2020) s’assigne pour objectif le développement du tourisme durable au niveau de la région du Souss-Massa à travers la valorisation de ses richesses naturelles et culturelles avec une forte implication de la population locale.

A travers ce partenariat, les trois organismes (RDTR, GIZ, HCEFLCD) visent le développement d’un modèle économique pilote et intégré de valorisation touristique durable dans cette région, et qui est basé sur des approches innovantes, à savoir le concept «Etagères solidaires» qui sera mis en place au niveau des structures touristiques de la région permettant ainsi la promotion et l’amélioration de la commercialisation des produits du terroir des coopératives. Le «Menu bon pour le climat» lancé lors de la COP22  à Marrakech et mis à l’échelle mondiale lors du Climate Chance tenu l’année dernière à Agadir, et qui vise la valorisation des produits locaux de saison tout en générant une valeur ajoutée au profit des populations locales, notamment les petits agriculteurs, et la contribution à la réduction de l’impact carbone de la filière restauration dans la région du Souss-Massa. La marque «Maroc Naturel» constitue un outil de valorisation touristique durable des espaces naturels, destinés aux produits touristiques basés sur la nature au profit des opérateurs locaux.

Ces concepts sont basés sur les principes d’un développement durable pour toutes activités liées au tourisme rural et à ses chaînes de valeur. La mise en place de ces concepts repose sur une collaboration et une synergie entre plusieurs parties prenantes qui participeront à la réussite de ce projet, notamment les institutionnels, les acteurs associatifs, les établissements touristiques et hôteliers ruraux, les fournisseurs de produits du terroir et enfin les touristes.

En effet, le tourisme durable a un rôle prééminent à jouer dans la lutte contre le changement climatique et le Royaume du Maroc en a fait une priorité depuis la Vision 2010. Cette tendance à la durabilité s’est accentuée avec la Vision 2020 et notamment avec la signature de la charte du tourisme durable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *