Spécial TPME : L’entrepreneuriat rural au cœur du dispositif

Spécial TPME : L’entrepreneuriat rural au cœur du dispositif

Un appui financier de 2 milliards DH et un taux d’intérêt plafonné à 1,75%

Le programme intégré d’appui et de financement des entreprises vient non seulement créer le déclic pour l’entrepreneuriat des villes mais également celui des campagnes. Une attention particulière a été accordée à l’entrepreneur rural en le dotant des outils nécessaires au déploiement de ses projets, notamment en termes de financement. Un montant de 2 milliards de dirhams a été apporté par le Fonds Hassan II pour le développement économique et social, et ce à un taux de 0%, soit le quart des financements du Programme intégré d’appui et de financement des entreprises. Ce montant vient en complément au fonds d’affectation spéciale public-privé de 6 milliards de dirhams. Il appuiera ainsi les banques particulièrement Crédit Agricole du Maroc. Outre cet appui financier, les crédits qui seront accordés aux entrepreneurs ruraux bénéficieront d’un taux d’intérêt plafonné à 1,75 %. La mobilisation du Fonds Hassan II pour le développement économique et social dans le cadre de ce grand projet participe à la création d’emplois ainsi qu’à l’émergence de la classe moyenne rurale et à l’inclusion économique dans l’ensemble du territoire national.

Al Moustatmir Al Qaraoui en bref

Pour booster l’entrepreneuriat rural, un programme national d’accompagnement et de financement des petites entreprises et porteurs de projets a été mis en place. Baptisé «Al Moustatmir Al Qaraoui», ce dispositif s’adresse aux Très petites et petites entreproises, jeunes porteurs de projets, jeunes entreprises innovantes, auto-entrepreneurs, petites exploitations agricoles, futurs projets d’investissement dans le cadre de l’opération de Melkisation des terres collectives, ainsi que tout projet agricole compatible avec les vocations définies dans le cadre de la stratégie nationale de développement. Il est destiné aux entreprises ou projets d’un chiffre d’affaires inférieur à 10 millions de dirhams, mis à part les entreprises exportatrices vers l’Afrique. Bénéficieront de ce programme, toutes les entités éligibles de moins de 5 ans ainsi que les Très petites entreprises existantes apportant un élément nouveau de nature à générer de la valeur ajoutée tel que des projets de modernisation, de reconversion vers des cultures à forte valeur ajoutée, projets innovants. Notons que l’ensemble des secteurs d’activité du monde rural et agricole peut bénéficier du programme Al Moustatmir Al Qaraoui, et ce à l’exception de la pêche hauturière et de la promotion immobilière.

Trois programmes complémentaires signés Crédit Agricole du Maroc

Principal acteur financier du monde rural, le Crédit Agricole du Maroc a mis en place un dispositif visant à soutenir l’investissement, notamment dans le monde rural. Trois programmes complémentaires ont été définis selon des approches différenciées et ce dans le cadre de «Al Moustatmir Al Qaraoui». Le premier programme cible les nouvelles créations de TPE non agricoles (de moins de 5 ans) dans le monde rural. Le groupe a mis en place un produit dédié nommé «Intelak Qaraoui». Le deuxième programme concerne les nouvelles créations de TPE agricoles de moins de 5 ans. Pour cette catégorie le Crédit Agricole a mis en place les produits «Intelak Filahi». Le troisième programme porte pour sa part sur la modernisation des TPE agricoles déjà existantes et ce à travers une reconversion significative de l’exploitation agricole ou des mécanismes de financement innovants. Pour cette cible, le Crédit Agricole du Maroc a mis en place «Intelak Tajdid filahi». A ces offres s’ajoute tout un réseau de distribution dense et optimal. Le réseau dédié est de 1.200 agences, soit 600 agences du Crédit Agricole du Maroc et de ses filiales : Tamwil Al Fellah, Ardi et Al Akhdar Bank ainsi que 600 agences d’Al Barid Bank et Al Barid Cash.

Rappelons que les produits Al Moustatmir Al Qaraoui seront également portés par d’autres canaux de distribution, notamment via le digital. Pour assurer une bonne compréhension de ces produits, le top management du Crédit Agricole du Maroc a entamé une tournée régionale. Les premières escales ont eu lieu dans les régions de Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat pour se poursuivre à Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l’Oriental, Béni Mellal-Khénifra, Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra, Dakhla-Oued Eddahab, Drâa-Tafilalet, Marrakech-Safi et Souss-Massa. L’objet de ces rencontres est de mobiliser et sensibiliser les collaborateurs du réseau pour la réussite du programme Al Moustatmir Al Qaraoui. En vue de réussir le bon déploiement de ce dispositif, le Crédit Agricole du Maroc a choisi d’être à l’écoute du terrain, de recueillir les premiers retours d’expérience et d’apporter les éléments de réponse nécessaires.

«A aujourd’hui, plus de 1.500 dossiers sont en cours de traitement par le Centre d’étude et de crédits TPE», apprend-on du Groupe bancaire. Et de préciser que «les dossiers relatifs à l’agriculture concernent diverses activités, en l’occurrence l’aquaculture, la filière laitière, la filière sucrière, l’irrigation, la mécanisation, la valorisation des produits du terroir et la reconversion agricole». Il est à noter que le Crédit agricole du Maroc a mis en place une nouvelle structure d’accompagnement. Il s’agit du Centre d’étude et de crédits TPE (CTPE). Cette unité a pour fonction d’assurer la prise en charge des dossiers Al Moustatmir Al Qaraoui déposés au sein des différentes agences Crédit Agricole du Maroc et Al Barid Bank. Le Centre d’étude et de crédits TPE a mis en place dans ce sens une industrialisation et une organisation fluide qui s’appuient sur des outils performants d’appréciation et de suivi des projets.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *