Spécial TPME : Un engouement régional pour «1.000 Fikra»

Spécial TPME : Un engouement régional pour «1.000 Fikra»

Ce programme a été lancé par Afriquia en partenariat avec la Fondation MaaK

Le processus de sélection se base sur deux critères clés. Il s’agit de mesurer la clarté et le réalisme de l’idée ainsi que la motivation et l’engagement du candidat qui l’a présentée.

Franc succès pour le programme «1.000 Fikra». Cette action citoyenne lancée par Afriquia le 16 octobre 2019 dépasse les attentes des initiateurs de ce projet.  Ce dispositif qui vise à convertir 1.000 idées en 1.000 entreprises a reçu via la Fondation Maak (soutenue par Afriquia SMDC) plus de 10.000 projets, et ce en seulement trois mois de son lancement. Un résultat ayant réconforté les initiateurs de ce programme de développement, de formation, d’accompagnement et de financement. «C’est aussi une source de grande fierté de voir tant de Marocaines et Marocains se projeter dans l’entrepreneuriat», se félicite Said El Baghdadi, directeur général d’Afriquia. Et d’ajouter : «Nous sommes particulièrement heureux de constater l’engouement que cette initiative a soulevé, au-delà de nos espérances, d’autant plus que les dossiers émanent de toutes les régions du Royaume». La phase de validation finale des projets suit son cours à un rythme appuyé dans différentes régions du Maroc.

Un panel d’experts se penche sur l’examen des candidatures. Pour un diagnostic détaillé et objectif des idées proposées, Afriquia et la Fondation Maak ont  choisi de collaborer avec Bidaya et MCISE. Le choix de ces deux incubateurs est justifié par l’expertise terrain qu’ils ont acquise au fil du temps.

Le processus de sélection se base sur deux critères clés. Il s’agit de mesurer la clarté et le réalisme de l’idée ainsi que la motivation et l’engagement du candidat qui l’a présentée.

Une centaine de dossiers retenue à Casablanca-Settat et Souss-Massa

Les équipes «1.000 Fikra» ont procédé à une sélection définitive des candidatures au niveau de Casablanca-Settat et Souss-Massa, soit respectivement 2.337 et 1.116 dossiers.

Les plus convaincants ont été reçus en entretien, soit un marathon de près de 100 heures d’entretiens pour la région de Casablanca–Settat et 60 heures pour la région de Souss–Massa.

Pour cette première session, une centaine de dossiers a été retenue sur les 3.453 candidatures soumises dans les deux régions qui totalisent à elles seules 37% des dossiers présentés dans le cadre de ce programme. Les autres candidats bénéficient d’un feedback constructif et d’une invitation à resoumettre leur idée à une session ultérieure.

Portrait-robot des candidats

Les candidats ayant répondu à l’appel de 1.000 Fikra sont âgés majoritairement de 10 à 50 ans. Se référant aux initiateurs, 60% des candidats ont moins de 26 ans, 29% ont entre 27 et 35 ans et 11% ont plus de 35 ans.

Il est à noter que plus du quart des postulants sont des femmes. Si certains projets sont portés par une équipe de 2 à 3 personnes, la majorité des dossiers reste des initiatives individuelles. La répartition régionale démontre par ailleurs un flux massif des projets de Casablanca-Settat. La région capte 25% des dossiers, suivie de Rabat-Salé-Kénitra (14%), Souss-Massa (12%), Marrakech-Safi (11%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (10%).

Les initiateurs observent également une diversité sectorielle. Le commerce et la distribution arrivent en tête des secteurs concernés (22%). L’agriculture et l’agroalimentaire arrivent en deuxième position avec 12% de dossiers, suivies des services aux entreprises (7%) et l’informatique-télécoms (5%).

Ils témoignent

«Mon petit frère adore qu’on lui lise des histoires, surtout le soir avant de dormir, mais il arrive souvent que mes parents manquent de temps pour lui en raconter. J’ai donc eu l’idée d’une lampe de chevet où on peut enregistrer toutes sortes d’histoires aux enfants. Quand j’ai présenté mon idée au comité de 1.000 Fikra, celui-ci m’a beaucoup encouragé et m’a fait confiance malgré mon jeune âge et me voilà inscrit dans la promotion 2020. Je ferai tout pour concrétiser cette idée telle que je l’ai imaginée».

Un candidat de 10 ans.

«Durant toute la préparation du dossier, je me suis beaucoup investie et cela m’a permis de mieux préciser mon idée. Le comité m’a écoutée avec attention. Ils m’ont recommandé de m’améliorer et m’ont beaucoup encouragée à approfondir ma démarche. Je n’ai malheureusement pas été acceptée. Je suis déçue bien sûr mais je ne baisse pas les bras. Dès que possible, je représenterai mon projet de commerce en ligne».

Une jeune candidate originaire d’Agadir. 

Calendrier actualisé de sélection et de validation «1000 Fikra»

-Fès – Meknès à partir du 6 mars 2020

-Tanger – Tétouan à partir du 6 mars 2020

-Draa- Tafilalt à partir du 6 avril 2020

-L’Oriental à partir du 6 avril 2020

-Rabat–Salé-Kénitra à partir du 6 mai 2020

-Dakhla – Oued Dahab à partir du 6 mai 2020

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *