Spiritueux : Ricard dispute le leadership mondial à Diageo

Avec l’acquisition de la vodka suédoise Absolut, le groupe français Pernod Ricard rivalise avec le britannique Diageo pour la suprématie mondiale dans le secteur des spiritueux, un marché très rentable et qui s’internationalise de plus en plus. «C’est formidable. Le potentiel qui s’ouvre devant nous est grandiose malgré l’actuel environnement économique aux Etats-Unis où les ventes continuent néanmoins de progresser», s’est félicité le PDG Patrick Ricard, fils du fondateur, lors d’une conférence de presse, lundi en fin d’après-midi à Paris, après avoir signé l’acte d’achat le matin à Stockholm. Les trois principales acquisitions du XXIème siècle – le canadien Seagram en 2001, le britannique Allied Domecq en 2005 et le suédois Vin & Sprit, avec sa pépite, la vodka Absolut – ont été le fait de Pernod-Ricard, avait souligné le directeur général délégué qui va succéder, l’automne prochain, à Patrick Ricard. Le petit groupe familial fondé à Marseille (sud) en 1932 et longtemps spécialisé uniquement dans le pastis, à base d’anis, est devenu, selon M. Pringuet, le «co-leader» de l’industrie des spiritueux en mettant la main sur Absolut, quatrième marque mondiale de spiritueux avec 10,7 millions de caisses de 9 litres vendues dans le monde. Grâce à cette acquisition, qui aura pour conséquence pour Pernod Ricard de céder les droits de distribution à travers le monde de la vodka russe Stolichnaya, Absolut va devenir la marque du groupe la plus vendue devant le whisky Ballantine’s (5,9 millions de caisses), Ricard (5,7 millions) et le whisky Chivas (4,1 millions). Avec désormais un total de 91 millions de caisses vendues dans le monde, Pernod Ricard talonne Diageo (93 millions de caisses grâce notamment à la vodka Smirnoff et le whisky Johnny Walker, N.1 et N.3 dans le monde). Le groupe français proclame qu’il est devenu le leader des alcools «haut de gamme» (vendus plus de 17 dollars soit un peu plus de 12 euros) avec 27% de parts de marché contre seulement 24% à Diageo. La vodka -produite à partir de la fermentation et de la distillation de céréales, pommes de terre ou mélasse de betterave- est devenue le deuxième spiritueux vendu au monde avec 57,3 millions de caisses en 2006 (contre 71 millions pour le whisky), selon l’institut indépendant spécialisé ISWR. Et ses ventes progressent de près de 10% par an, contre seulement 2% à 3% pour le whisky. En France, le marché progresse très vite avec un doublement des ventes dans la grande distribution en quatre ans (8,3 millions de litres en 2006), même si la vodka ne représente encore que le cinquième des ventes du pastis et le septième de celles du whisky. «L’opération reste très favorable car elle met fin à deux faiblesses du groupe: une présence réduite aux Etats-Unis et l’absence de vodka dans le portefeuille», a commenté François-Xavier Archambault, analyste du CM-CIC, qui recommande d’«accumuler» les actions Pernod-Ricard.

• Christian Charcossey (AFP)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *