Stabilité des transactions commerciales

Les avoirs extérieurs ont atteint, au terme des neuf premiers mois de l’année 2001, 92.424,9 MDH contre 52.650 l’année précédente, soit une progression de 75,5% . Selon le rapport publié dernièrement par l’Office des Changes, les transactions commerciales extérieures sont restées stables à fin septembre 2001 aussi bien en valeur qu’en volume. Cette stabilité est attribuée à l’augmentation des exportations (58.164,6 MDH contre 57.887 MDH) et la hausse sensible des ventes hors phosphates et dérivés (48.374,9 MDH contre 48.731,5 MDH en 2000). Ce qui laisse les ventes du groupe OCP dans le total des exportations atteindre 16,8%. De même les investissements et prêts privés étrangers ont atteint un niveau record au cours de cette période, soit 30 milliards de DH. Les recettes voyages et MRE se sont par ailleurs, inscrites en hausse soient respectivement de 43,7% et de 26,4%. Parallèlement, les avoirs extérieurs nets ont nettement progressé pour atteindre 92,4 milliards de DH. Les importations et les exportations sont restées stables durant la même période. Le déficit commercial s’est élevé à 32.928,6 millions de DH et le taux de couverture s’élève à 63,9% contre 63,7% de la même période de l’année 2000. Le rapport de l’Office des Changes indique que l’évolution des exportations par groupement d’utilisation résulte d’une part, de la progression des produits finis de consommation, des produits bruts d’origine minérale, des demi-produits et des produits énergétiques. Et d’autre part de la régression des produits alimentaires, des biens d’équipement et des produits bruts d’origine animale et végétale. sToutefois , la stabilité des exportations s’explique par l’équilibre enregistré par les principaux produits à l’export notamment, la baisse des ventes de produits de la mer, de produits agricoles , de produits électriques et électroniques et la hausse des expéditions d’articles textiles , de cuir, de phosphates et produits dérivés ainsi que les produits agro-alimentaires. De même les importations se sont maintenues à un niveau stable : 91.093,2 millions de DH contre 90.814,7 millions de DH à fin septembre 2000. Par contre les importations hors pétrole ont sensiblement augmenté. Par ailleurs, les recettes voyages se sont élevées à 23.844,2 millions de DH à fin septembre contre 16.598,3 MDH en 2000, réalisant ainsi, une progression de l’ordre de 43,7 %. Ce niveau record est imputable à l’évolution des recettes en devises billets de banque et les virements bancaires. Les recettes MRE ont, en outre, affiché un accroissement de 26,4%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *