Start-up et entreprises innovantes: 500 millions de dirhams pour libérer le potentiel des jeunes

Start-up et entreprises innovantes: 500 millions de dirhams pour libérer le potentiel des jeunes

La mise en place du Fonds Innov Invest traduit la priorité particulière accordée par le gouvernement à la promotion des jeunes porteurs de projets et au développement de l’entrepreneuriat et de l’innovation.

«Il faut tendre la main aux jeunes entrepreneures afin de libérer leur potentiel, car cela joue un rôle fondamental dans la création d’emplois et constitue un moteur efficace de réduction de la pauvreté et de l’amélioration de la qualité de vie des citoyens. De ce fait, «Innov Invest» est le fruit d’une approche participative et partenariale qui a permis la conception d’un modèle de financement adapté aux premiers stades de croissance des jeunes entreprises innovantes».

C’est ce qu’a déclaré Mohamed Boussaid, ministre de l’économie et des finances, qui a présidé, vendredi 1er juillet à Rabat, la cérémonie de signature de la convention-cadre relative à la gestion par la Caisse centrale de garantie, pour le compte de l’Etat, de ce nouveau fonds. En effet, la mise en place du Fonds Innov Invest traduit la priorité particulière accordée par le gouvernement à la promotion des jeunes porteurs de projets et au développement de l’entrepreneuriat et de l’innovation.
Ainsi, le Fonds aura une taille cible de 500 millions de dirhams, devant permettre de financer environ 100 entreprises pour la composante Equity et environ 300 porteurs de projet pour les composantes «Avances-dettes» et «Assistance technique» avec des effets directs et indirects sur l’emploi ainsi que des impacts tangibles en matière de développement et la mise en place d’une infrastructure de financement du segment de la phase de création, jusque-là peu desservie. Ce Fonds vise à susciter l’intérêt des investisseurs privés pour le financement des start-up innovantes, à soutenir le développement de nouveaux acteurs dont notamment les investisseurs providentiels et à contribuer à la consolidation des compétences en matière de financement des premiers stades de croissance des entreprises innovantes.
Les financements du Fonds seront portés principalement par des véhicules de capital-risque public/privé créés suite à des appels à manifestation d’intérêts, la prise de participation dans des fonds similaires existants et par des co-investissements directs ou indirectes avec des réseaux de «Business Angels».

Au terme de son allocution, M. Boussaid a signalé l’importance de l’implication de l’ensemble des opérateurs de l’écosystème et de la convergence de leurs efforts. Il a également insisté sur le rôle déterminant du secteur privé dans la réussite de ce projet et a invité une participation active des investisseurs privés pour la structuration des fonds d’investissement.

Par ailleurs, et en matière de facilitation de l’accès au financement bancaire, l’appui public est véhiculé principalement à travers une offre de garantie intégrée qui couvre les différents cycles de vie de l’entreprise et, accessoirement, par des produits de cofinancement en accompagnement des politiques sectorielles

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *