Station de Médiouna : Le nouveau-né de la Lydec

Station de Médiouna : Le nouveau-né  de la Lydec

La station d’épuration des eaux usées de Médiouna a été l’élément-phare de l’année. Son inauguration en avril dernier par SM le Roi Mohammed VI et le président français François Hollande a plus d’une connotation.

Ce grand chantier s’inscrit dans le cadre du plan antipollution de la wilaya du Grand Casablanca appuyé par la charte nationale de l’environnement et du développement durable initiée en juillet 2009 par le Souverain.

Pour la Lydec, filiale du Groupe français Suez qui se charge de l’exploitation de la station, le point d’épuration de Médiouna conforte son engagement afin de participer au développement urbain du Grand Casablanca, tout en intégrant la dimension écologique, notamment en ce qui concerne la maîtrise des ressources.

Pour un investissement global de l’ordre de 141 millions de dirhams, la STEP de Médiouna se veut la première station nord-africaine à être dotée d’un process combinant deux technologies, en l’occurrence le procédé des boues activées et la technologie membranaire.

Cette technique va plus loin que le traitement classique des eaux usées permettant d’obtenir une qualité de filtrage plus supérieure. Grâce à cette technologie, les eaux usées traitées de Médiouna peuvent être réutilisées à des fins agricoles. D’une capacité de 40.000 Equivalent-habitant, la station permettra de traiter 3.800 m3 d’eaux usées par jour et contribuera en conséquence à la protection de l’oued Hassar.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *