Statistiques de l APSF à fin septembre 2012 : Les Marocains ne résistent pas aux crédits conso

Statistiques de l APSF à fin septembre 2012 : Les Marocains ne résistent pas aux crédits conso

Décidément, les Marocains ont un faible pour les crédits à la consommation. À ce titre, à fin septembre 2012, ces crédits ont progressé de 2,164 milliards de dirhams, soit 5,2% comparé à la même période en 2011, pour s’établir à 43,65 milliards de dirhams. C’est ce qui ressort de la dernière publication en date de l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF), concernant les statistiques des crédits-bails et les crédits à la consommation arrêtés au 31 septembre 2012. Aussi, ces statistiques relèvent que ce sont les crédits auto ou plutôt les crédits à l’achat de véhicules qui ont tiré le chiffre vers le haut. Avec une hausse de 2,147 milliards de dirhams, les crédits auto marquent une importante évolution de 16,2% par rapport à fin septembre 2011. Contrairement aux crédits revolving et équipement domestique qui ont, pour leur part, reculé respectivement de 17,9 et de 29,7%. Quant aux prêts personnels, ils sont en quasi-stagnation avec une légère hausse de 1,1%, comparé à fin septembre 2011, enregistrant une progression de 311 millions de dirhams.
Il en est autrement pour le métier crédit-bail dont la production totale de l’année a enregistré à fin septembre de 2012 un montant de 9,354 milliards de dirhams, en recul de 786 millions de dirhams, soit une inclinaison de 7,7% par rapport à fin septembre 2011 qui était ressorti à 14,300 milliards de dirhams. Dans ce segment, la production du crédit-bail mobilier à fin septembre 2012 ressort en légère baisse de 1,3%, soit en régression de 104 millions de dirhams. En effet, les données provisoires de l’APSF ont arrêté la production du crédit-bail mobilier à 7,999 milliards de dirhams contre 8,103 milliards de dirhams enregistrés sur la même période de l’année 2011. S’agissant de la production du crédit-bail immobilier, la régression est beaucoup plus importante. Dans ce sens, l’APSF a calculé à titre provisoire une baisse à deux chiffres de 33,5% évaluée à un montant de 682 millions de dirhams. Ainsi, les crédits-bails immobiliers auront enregistré à fin septembre 2012 une production de 1,355 milliard de dirhams contre 2,037 milliards de dirhams à la même période de l’année 2011. Pour ce qui est de l’encours comptable de ces deux composantes du crédit-bail, la valeur comptable totale est de 39,766 milliards de dirhams à fin septembre de l’année en cours, en progression de 1,88 milliard de dirhams en comparaison à 2011 qui était ressortie à 37,886 milliards de dirhams dans sa globalité. Plus en détails, l’encours comptable du crédit-bail mobilier ressort, à fin septembre 2012, à 27,338 milliards de dirhams, en hausse de 1,229 milliard de dirhams, soit 4,7% en comparaison à la même période en 2011. Pour sa part, la valeur comptable nette en crédit-bail immobilier est de 12,428 milliards de dirhams à fin décembre 2011, marquant une hausse de 5,5% en comparaison aux résultats de 2011.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *