Stratégie d’embellissement et d’allègement de Tanger : De nouveaux équipements communaux ultramodernes à l’extérieur de la ville

Stratégie d’embellissement et d’allègement de Tanger : De nouveaux équipements communaux ultramodernes à l’extérieur de la ville

Après l’entrée en service de grands projets structurants, la ville du détroit se prépare à la mise en chantier ou à la livraison d’une série d’autres, dont la gare routière, le marché de gros des fruits et légumes et les abattoirs prévus d’être réalisés, tous les trois, à la périphérie.

Programmées dans le cadre de l’ambitieux programme de Tanger-Métropole, ces trois projets viennent en remplacement des anciennes structures communales, qui se trouvent dans des endroits connaissant un fort trafic urbain. Le but de transfert de ces trois équipements communaux à l’extérieur de la ville est de décongestionner la circulation dans ces endroits devenus très encombrants au trafic routier au centre-ville.

D’un investissement global de 53 millions de dirhams, «la future gare routière sera fin prêt pour accueillir les voyageurs dans les prochains mois», selon un communiqué émis, dernièrement, par l’équipe à la charge de ce dossier au sein de la mairie de Tanger.

Lancé en 2014, par SM le Roi Mohammed VI, ce nouveau projet s’étend sur une superficie de plus de 4,5 ha au niveau du sud de la ville sur la rocade reliant la route de Rabat (RN1) et celle de Tétouan (RN2). Il vient en remplacement de l’actuelle gare routière, située à la place de la Ligue arabe, l’un des endroits traversés quotidiennement (24 heures sur 24) par les différents types de transport privés et en commun. La nouvelle gare routière est conçue pour répondre aux normes et exigences de sécurité et de gestion d’un équipement public, aménagé de manière à séparer entre l’accès de départ et celui de l’arrivée. Ce projet prévoit de doter le rez-de-chaussée de ce bâtiment de tout ce qui est en relation directe avec les voyageurs, à savoir des guichets de vente des billets, la consigne des bagages, l’espace d’attente, … La liaison entre tous ces services au rez-de-chaussée et ceux de l’étage se fera par des escalateurs roulants, des escaliers fixes et des ascenseurs. Cette structure routière comporte également des chaussées pour des autocars et des taxis ainsi que des parkings.

Concernant le projet du marché de gros des fruits et légumes, lancé en 2014, il prend le relais de l’actuel qui se trouve dans un état lamentable et dans l’un des endroits les plus fréquentés par les automobilistes. D’un investissement global de près de 80 millions de dirhams, cette structure communale est composée d’une halle aux légumes de 5.520 m2, une deuxième de même surface consacrée aux fruits, puis une troisième de vente de 2.500 m2. Des locaux de 1.200 m2 seront aménagés pour accueillir des installations frigorifiques. Alors qu’un espace de 9.20 m2 sera destiné à abriter des caisses vides et 1.850 m2 aux ventes sur camions. Pour ce qui est des aménagements extérieurs, le projet prévoit la construction des parkings et des espaces verts.

Quant aux futurs abattoirs municipaux de Tanger, ceux-ci, dont les travaux seront bientôt lancés, nécessiteront un investissement global de plus de 48 millions de dirhams. S’étendant sur une superficie de 4 ha, ils seront plus spacieux et bien équipés dans le strict respect de l’environnement. Les futurs abattoirs seront aménagés de plusieurs espaces d’égorgement, bien séparés de ceux dédiés au stockage des viandes. Ils abriteront, en plus des chambres froides, des services administratifs et de gestion de ces locaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *