Stratégie Maroc Innovation : Pour inculquer la culture de l innovation

Stratégie Maroc Innovation : Pour inculquer la culture de l innovation

«Nous avons besoin d’inculquer une culture de l’innovation. Celle-ci est un enjeu majeur pour le succès de nos stratégies sectorielles». Les propos sont de Abdelkader Aâmara, ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, lors d’une conférence de presse dédiée, jeudi 13 septembre à Casablanca, à la présentation des résultats de la stratégie Maroc Innovation. «Cette  rencontre est importante pour nous. C’est aussi un challenge qui nous permettra de rectifier toute une trajectoire», a enchaîné M. Aâmara qui a appelé à un travail de concert pour la réussite de cette stratégie lancée en 2009. Celle-ci, articulée autour de 4 axes, vise à créer 1.000 brevets marocains par an à partir de 2014 et de 200 start-up innovantes par an d’ici deux ans.
Dans ce cadre, le ministre de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies a rappelé la mise en place du Fonds de soutien à l’innovation d’un budget de 380 millions DH et le transfert de la contribution annuelle de l’Etat pour l’année 2012 et le fonds d’appui aux clusters d’un montant de 62 millions DH. M. Aâmara a également parlé du déblocage des financements pour les projets retenus dans le cadre du programme «Intilak» consacré au soutien du démarrage des start-up innovantes et au programme Tatwir dédié au soutien financier des entreprises porteuses de projets innovants en R&D. Dans ce cadre, 25 projets sont accompagnés dans le cadre de ces deux programmes pour un montant de 20,4 millions de dirhams.  En outre, un comité interministériel de l’innovation se penche actuellement sur la préparation d’un projet de décret abondant dans le sens de la stratégie qui prévoit, entre autres, la création de cités universitaires dédiées à l’innovation. Ainsi, les cités de Marrakech et Rabat sont en cours de construction, tandis que la cité de Casablanca est en stand-by.  Pour sa part, Salaheddine Kadmiri, vice-président général de la CGEM, a indiqué que «la stratégie Maroc Innovation s’inscrit dans une démarche participative. Elle a pour vision d’insérer l’entreprise marocaine dans le savoir surtout dans le climat actuel. D’ailleurs c’est par l’innovation qu’on va s’en sortir». Et d’enchaîner : «il faut réussir le développement de cette stratégie à l’échelle régionale. C’est le rôle de la CGEM de décliner cette action. Il y a de véritables talents dans les régions, c’est à nous de les mobiliser».  Ceci étant, 29 brevets sont déposés pour les deux prochaines années et 15 projets ont pour ambition de s’exporter à l’international, aussi 15 clusters sont prévus d’être atteints à l’horizon 2013.  Cette rencontre a également été l’occasion de lancer la deuxième édition des trophées de l’entreprise innovante. La date limite pour la réception des candidatures est fixée au 15 novembre 2012, quant aux résultats, ils seront annoncés en février 2013.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *