Stratégie réaliste pour l’artisanat

Le ministre de l’Artisanat et de l’Economie sociale, M’Hamed El Khalifa a affirmé que son département a mis en place une stratégie réaliste et ambitieuse visant la promotion et la mise à niveau du secteur de l’artisanat pour qu’il puisse occuper la place qui lui échoit dans le processus de développement national. Intervenant, samedi à Rabat, à l’ouverture des travaux de la 1ère rencontre des représentants des Chambres d’artisanat sur le thème « Rôle des Chambres d’artisanat dans le développement local », M. El Kalifa a indiqué qu’au cours de l’élaboration de cette stratégie, le ministère avait pour souci de faire de ces Chambres un véritable partenaire, eu égard aux grands moyens dont elles disposent et qui les habilitent donc à jouer ce rôle. Afin de réussir ce partenariat, M. El Kalifa a précisé que son département s’est penché au cours de l’année 2003 sur la révision du statut des Chambres d’artisanat, dans le but d’élargir et de renforcer leurs attributions et de les doter des ressources nécessaires à même de contribuer au développement local. Le ministère a également adopté une nouvelle approche dans la préparation des budgets des Chambres qui fait prévaloir les dimensions économiques et de développement, notamment en accordant la priorité à l’investissement, a-t-il dit. Et d’ajouter que son département a pris des mesures pour que les Chambres d’artisanat adoptent la politique de proximité et s’ouvrent sur leur environnement. Pour sa part, le ministre délégué chargé du Logement et de l’Urbanisme, M. Toufiq Hjira a souligné la nécessité d’associer les artisans aux opérations de sauvegarde du patrimoine architectural marocain car, a-t-il dit, ils ont largement participé à l’édification des villes marocaines, bien avant les architectes. S’agissant du secteur du logement, M. Hjira a souligné que la politique du gouvernement dans ce domaine a réalisé de bons résultats, qui ont permis aux couches défavorisées d’acquérir des logements décents. Il a mis l’accent, dans ce cadre, sur la nécessité de coordonner les efforts des deux ministères afin de permettre à l’artisan d’acquérir son propre logement, notant qu’une commission mixte a été mise en place à cet effet. Cette rencontre a été marquée par plusieurs interventions qui ont porté notamment sur la relation entre les Chambres d’artisanat et le ministère de tutelle, la gestion financière et administrative de ces Chambres, et sur les dispositions prises pour réussir la stratégie du ministère en la matière.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *