Swatch table sur des ventes de 8 à 10 milliards de francs suisses

Swatch table sur des ventes de 8 à 10 milliards de francs suisses

Le groupe suisse Swatch, numéro un mondial de l’horlogerie, table sur une hausse de son chiffre d’affaires de 8 à 10 milliards de francs suisses, grâce à la bonne tenue du secteur horloger, a déclaré son directeur général Nick Hayek dans la presse helvétique.
« Avec une croissance de presque 19% (des ventes en 2007) et un résultat qui va dépasser pour la première fois la barre du milliard (de francs suisses), notre focalisation sur le marché des montres et des bijoux en or est le bon choix», a indiqué M. Hayek dans un entretien paru dans le journal économique Finanz und Wirtschaft. Swatch peut réaliser «sans problème» une croissance organique de son chiffre d’affaires «de 8 à 10 milliards de francs suisses», a-t-il ajouté, sans préciser l’année à laquelle il se réfère. Cette croissance est essentiellement poussée par la demande ininterrompue pour les montres, malgré la crise des marchés financiers et le ralentissement économique attendu, selon M. Hayek. «Le boom (de l’industrie horlogère) dure déjà depuis plus longtemps et va se poursuivre sur les prochaines années», a-t-il estimé. Les marques Tourbillon, Blancpain, Breguet, Swatch et Omega ont réalisé sur la première partie du mois de janvier des ventes supérieures au mois complet en 2007, a-t-il ajouté. Le groupe helvétique s’attend également à un décalage de la demande vers l’Asie. Swatch réalise ainsi 40% de ses ventes en Europe, 10% dans la région Amériques et 40% en Asie et au Moyen-Orient. «Nous allons renforcer notre rôle de leader en Russie, en Chine et en Inde», a souligné M. Hayek. Mais l’horloger biennois risque de se heurter encore aux problèmes de capacités de production, qui l’ont déjà handicapé en 2007. Pour répondre à la demande « il manque en partie les machines et principalement les personnes», a précisé Nick Hayek. Swatch a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires en progression de 17,6% à 5,941 milliards de francs suisses et anticipe pour 2008 «une évolution positive» de son activité. Les exportations horlogères suisses ont enregistré en 2007 une croissance de 16,2% à 15,96 milliards de francs suisses (9,9 milliards d’euros), avec une demande particulièrement soutenue de Hong Kong.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *