Symphos se penche sur l’agriculture durable de l’innovation: La leçon inaugurale de Robert B. Tucker

Symphos se penche sur l’agriculture durable de l’innovation: La leçon inaugurale  de Robert B. Tucker

Du 18 au 20 mai, pas moins de 1.300 participants de 45 pays différents feront le déplacement à Marrakech pour échanger, définir et présenter leurs expériences autour des défis majeurs auxquels le monde fait face.

Au bout de trois années, Symphos a su s’imposer comme l’événement majeur autour de l’innovation dans le domaine de l’industrie des phosphates. «Nous voulons créer une communauté d’intérêt pour surmonter les différents défis», a déclaré Soufiane El Kassi, président de Symphos et directeur exécutif industriel axe centre chez le groupe OCP, organisateur du symposium.  Par défis majeurs, on entend ici les grandes perturbations que connaît le monde, notamment pour ce qui est de la sécurité alimentaire et les changements.
La cérémonie d’ouverture de Symphos a été marquée par la présentation de Robert Tucker, président d’Innovation Ressource et auteur du bestseller «Managing the Future».  Pour cet expert, l’innovation serait l’affaire de tous. Il  explique  ainsi qu’à l’heure où la demande de la société en nourriture se présente comme besoin incessant, cette industrie est invitée à trouver des réponses et en assurer l’impact de manière durable.  Selon lui, un seul mot d’ordre existe : l’innovation.
«Il faut arrêter de traiter l’innovation comme un seul bloc. Il s’agit d’un vrai actif de valeur sur lequel il est nécessaire d’innover également. Le jour où le taux de changements extérieur sera supérieur à celui intérieur, les perturbations s’installeront», a-t-il précisé.  Pour le groupe OCP, cette approche a d’ores et déjà été entamée et l’innovation reste le moteur de ses différentes recherches.
Comme expliqué par Soufiane El Kassi,  l’augmentation de la productivité afin d’affronter  l’impact des changements climatiques est au cœur des stratégie d’OCP.  A ce propos, il y a lieu de revenir sur un programme lancé il y a un an au niveau du Jorf Lasfar et de Khouribga et qui a pour ambition de tripler l’impact des fertilisants. Nommé «Slurry Pipeline», ce programme s’étend sur 235 km et, selon la même source «ne sera pas sans réaliser une réelle économie d’échelle, notamment sur les coûts, l’énergie, et l’impact environnemental». Il est à noter d’ailleurs que pour cette édition, OCP a mesuré l’impact environnemental du Symposium. «Pour la première fois dans l’histoire de Symphos nous avons décidé de réduire considérablement notre consommation en papier. Le Groupe s’engage également à équiper des écoles en panneaux solaires pour compenser l’impact carbone de l’événement», explique Rachid Boulif,  directeur R&D au sein d’OCP. Aujourd’hui, un événement comme Symphos est une tentative de fédérer les efforts mondiaux afin de contribuer à faire émerger les idées de demain, à même de relever les grands défis de la préservation des sols et des ressources, pour une agriculture durable.  Qu’ils soient producteurs, consommateurs, traders, analystes de marché, ingénieurs ou encore experts techniques, ils y sont tous pour présenter les innovations et les techniques les plus mises à jour dans ce domaine afin de mieux répondre aux exigences du futur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *