Système monétaire international : Sarkozy veut faire de la place à d’autres monnaies

Système monétaire international : Sarkozy veut faire de la place à d’autres monnaies

Le président Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois plaidé lundi pour une refonte du système monétaire international, laissant plus de place à «d’autres monnaies» que le dollar, à l’occasion du 50e anniversaire de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). «Il nous faut engager une réflexion sur la pertinence d’un modèle basé sur l’accumulation des réserves en dollar», a déclaré le chef de l’Etat, lors d’un discours prononcé à l’Elysée devant les représentants de l’OCDE, dont le siège se trouve à Paris. «Ce système ne rend-il pas une partie du monde dépendant de la politique monétaire américaine?», a-t-il poursuivi. «Ne faut-il pas réfléchir au rôle du DTS (droits de tirage spéciaux)? Et à l’internationalisation d’autres monnaies?» Le DTS, instrument monétaire créé par le FMI (Fonds monétaire international), est actuellement déterminé à partir d’un panier de devises composé principalement du dollar. «Je ne veux en aucune manière porter atteinte au rôle du dollar, qui de toute façon sera un rôle éminent. Mais éminent ne veut pas dire exclusif», a expliqué M. Sarkozy. «Le dollar, nous souhaitons comme le gouvernement américain qu’il demeure une monnaie forte. Je dis simplement que notre organisation monétaire ne peut durablement continuer à refléter le monde d’hier dans lequel ni l’Inde, ni la Chine, ni le Brésil n’étaient devenus les puissances économiques qu’elles sont aujourd’hui», a-t-il insisté. Le chef de l’Etat a ajouté que la France ferait «des propositions sur le sujet», dans le cadre de sa présidence du G-20, entamée en novembre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *