Taghazout Resort augmente son capital

Taghazout Resort augmente son capital

D’un capital de départ de 20 millions de dirhams, la société d’aménagement touristique chargée de la station Azur Taghazout  est passée à la vitesse supérieure, juste avant l’obtention de  l’autorisation de lotir. Taghazout Resort a procédé à une augmentation de capital de l’ordre de 1,1 milliard de dirhams.  Cette opération est destinée à accompagner les ambitions de l’aménageur développeur dans le cadre du plan Azur.  C’est aussi la matérialisation  des décisions prises lors de l’assemblée générale ordinaire du 4 avril. L’opération s’est faite via l’émission de 11 millions d’actions d’une valeur nominale de 100 millions de dirhams.
Pour rappel, la société Taghazout Resort est détenue par le consortium Colony Capital/ Satocan/Lopesan. Ce consortium avait été retenu d’ans le cadre d’un appel d’offres relatif à l’aménagement de la station balnéaire de Taghazout. D’une superficie de 620 hectares, celle-ci nécessite la mobilisation d’une enveloppe globale de 20 milliards de dirhams  et devrait être achevée à l’horizon 2016.
Cette  augmentation de capital ainsi que  le renforcement des fonds propres de Taghazout Resort sont le signal du début des travaux d’aménagement de l’une des stations phares du Plan Azur. Le top chrono pour le chantier a été, quant à lui, donné depuis le 15 fèvrier. Dans son business plan, le projet de Taghazout prévoit la construction de 21 000 lits dont près de 16 000 destinés à l’hôtellerie. Les premiers établissements devront arriver sur le marché dès le mois de juillet 2009. La commercialisation se fera à travers les enseignes Raffles  (luxueux luminon asiatique) et Fairmont (porte-drapeau de l’hôtellerie américaine de luxe au Moyen-Orient) qui feront ainsi leur toute première entrée au Maroc. Le chantier prévoit aussi des centres de loisirs. Près de 50 000 emplois dont 9 000 directs devront en résulter.  La convention d’investissements entre l’américain Colony Capital, chef de file du consortium et l’Etat marocain a été signé le 27 juillet 2006 par SM le Roi Mohammed VI. Rappelons que Colony Capital est un fonds d’investissement privé, fondé en 1991. Aujourd’hui, l’entreprise possède Raffles Hotels et Resorts, la légendaire Costa Smeralda en Sardaigne, en Italie et l’hôtel Guanahani à St Barts. Egalement dans le patrimoine, le Mayfair à Miami, Resorts International à Atlantic City, l’Atlantic City Hilton, le Las Vegas Hilton, les Casinos Accor en Europe ainsi que les Sunrise Colony Country Club communities. Naji Boutros estime à 160 milliards de dirhams la valeur des activités de son groupe dans l’immobilier et le tourisme. Au cours des dernières années, Colony Capital s’est notamment illustré dans deux grandes opérations d’aménagement touristique : celle d’Hawai aux Etats-Unis et celle de Costa Smeralda en Sardaigne, dont les hôtels sont considérés parmi les plus chers au monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *