Tanger a encore besoin de 8500 unités par an

Malgré la remarquable dynamique du secteur de l’immobilier dans la région nord, le taux de réalisation des logements demeure bien au-dessous du besoin réel de la ville de Tanger estimé à 8.500 unités par an. En 2006, le déficit est de près de 50% avec la réalisation de seulement 4.267 logements, ont révélé les représentants des promoteurs immobiliers lors d’une rencontre organisée récemment par la section Tanger de la Fédération  nationale du bâtiment et travaux publics (FNBTP). Toutefois, le secteur de l’immobilier connaît une dynamique sans  précédent dans la région de Tanger avec une hausse en flèche des autorisations  de construire durant les dernières années. «De 9.703 autorisations délivrées en 2005, on est passé à 23.800  autorisations en 2006», précise un représentant de l’Association des promoteurs immobiliers de Tanger.
Cette croissance a été principalement stimulée par les mesures entreprises  pour la dynamisation du secteur, notamment la mise en place du guichet unique  pour le traitement des demandes des autorisations de construire.
Tanger a été la première ville à installer ce guichet unique et les résultats ne se sont pas fait attendre. Le temps requis pour l’instruction des dossiers, qui était de six mois à 2 ans, est passé à un délai record ne dépassant pas  les 48 heures, ont reconnu les professionnels du secteur.
Le problème consiste dans la faiblesse de la cadence de réalisation des  projets validés et le secteur est appelé à faire preuve de davantage de  réactivité et de dynamisme pour arriver à combler le déficit en logement dans  la ville du détroit estimé, en 2004 déjà, à 88.000 unités, a-t-on souligné lors de cette rencontre.
Les professionnels du secteur ont réclamé, à cet effet, des solutions  d’urgence pour faire face à la flambée du prix du foncier, la hausse des prix  des matériaux de construction, et d’envisager des mesures appropriées pour  faire face à la pénurie de la main-d’oeuvre qualifiée qui commence à se faire  sentir sévèrement dans le secteur.
Selon des chiffres communiqués lors de cette rencontre, la région  Tanger-Tétouan compte actuellement près de 500 entreprises structurées dont 200 sont qualifiées et classifiées.
L’ensemble du secteur dans la région emploie près de 120.000 personnes dans les différents métiers de l’immobilier.
Près des 2/3 de ces effectifs n’ont bénéficié d’aucune formation et leur savoir-faire a été acquis progressivement sur les chantiers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *