Tanger change de visage

Tanger change de visage

La ville s’est dotée, ces dernières années, de plusieurs structures d’accueil de l’investissement et de l’activité économique

La mise en service du mégaprojet portuaire a permis d’attirer de grands groupes industriels, dont l’usine de Renault de Melloussa. Avec une production en constante augmentation (plus de 229 mille véhicules produits en 2015), le groupe français a pu attirer dans son sillage un important d’équipementiers. Ce qui a permis de renforcer le positionnement de Tanger comme pôle économique avec en tête la filiale automobile.

Ayant réussi à prendre le pas sur elle-même dans les différents secteurs clés de l’économie, Tanger se positionne comme deuxième pôle économique après Casablanca. La ville s’est dotée, depuis ces dernières années, de plusieurs structures d’accueil de l’investissement et de l’activité économique, dont Tanger free zone et Tanger Automotive City, faisant d’elle une destination de choix pour les investisseurs. Et avec 19% des exportations nationales partant de l’ensemble de la  région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la capitale du nord assure à elle seule 10% des exportations des véhicules du Royaume. Grâce aux grands chantiers réalisés ou en cours de réalisation, dont le mégaprojet portuaire Tanger Med, la capitale du nord a réussi à prendre du galon et surpasser les grandes métropoles au niveau de la Méditerranée.

La mise en service du mégaprojet portuaire a permis d’attirer de grands groupes industriels, dont l’usine de Renault de Melloussa. Avec une production en constante augmentation (plus de 229 mille véhicules produits en 2015), le groupe français a pu attirer dans son sillage un important d’équipementiers. Ce qui a permis de renforcer le positionnement de Tanger comme pôle économique avec en tête la filiale automobile. La ville s’est vue ainsi doter d’autres nouvelles zones industrielles, dédiées aux métiers de la sous-traitance. Outre la filiale automobile, la ville a vu ces dernières années de grands avionneurs, dont le groupe français Daher, plaçant ce secteur au deuxième rang après la filiale automobile.

Côté tourisme, la ville qui est destinée à devenir une destination phare de croisière grâce au projet de reconversion de l’ancienne Tanger ville, vient de connaître une série d’ouverture d’établissements d’hébergement hôtelier et touristique de cinq et quatre étoiles, dont les hôtels Farah, Goldern Tulip et Hilton Garden Inn. Et à l’instar des autres villes de la région, Tanger a été la première destination à bénéficier, grâce à la sollicitude royale, d’un ambitieux programme de développement urbanistique «Tanger-Métropole» pour une période allant de 2013 à 2015. D’un investissement global de plus de 7,6 milliards de dirhams, ce programme de développement multisectoriel permet à la capitale du nord le désengorgement de la circulation dans la ville grâce au réaménagement et à la construction de nouveaux accès, dont la plupart des travaux sont actuellement en phase d’achèvement pour être fin prêts pendant la période estivale. Outre le désengorgement de la ville, ce programme a permis de s’intéresser aux autres aspects culturels et sociaux de la ville. Et ce en plus de la réhabilitation de ses anciens monuments historiques, la ville s’est vue doter, dans ce contexte, de nouvelles structures culturelles et sportives.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *