Tanger : Des opérateurs grenadins en prospection

Tanger : Des opérateurs grenadins en prospection

Une visite qui témoigne, en plus de l’excellence des relations entre le Maroc et l’Espagne, du dynamisme de plus en plus marqué des opérateurs économiques marocains et espagnols.

Une délégation formée de représentants de plus d’une quinzaine d’entreprises de Grenade (Espagne), opérant dans les différents secteurs clés de l’économie tels que l’industrie, la construction, l’agroalimentaire et le tourisme, a effectué récemment une mission de prospection à Tanger. «Cette visite qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération et du partenariat entre le nord du Maroc et Grenade vise à prospecter les opportunités d’investissement dans la région de Tanger et d’encourager les entrepreneurs marocains à faire de même à Grenade», a affirmé José Luis Alarcón Morente, vice-président de la Chambre de commerce, d’industrie, de métiers, d’artisanat, et d’agriculture à Grenade et président de l’Association de Granada International lors d’une rencontre organisée, en marge de cette visite, entre les membres de cette délégation et les investisseurs de la région de Tanger.

Selon Abdelmalik Aadiati, président de la commission des relations internationales et de partenariat à la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CCIS-TTA), cette visite témoigne, en plus de l’excellence des relations entre le Maroc et l’Espagne, du dynamisme de plus en plus marqué des opérateurs économiques marocains et espagnols. L’intervenant poursuit que les complémentarités économiques existant entre les deux pays dans les différents secteurs représentent un facteur positif, qui permet de favoriser la croissance et la diversification de la coopération commerciale et économique entre les deux parties. «Les opportunités et les potentialités d’investissement dont regorge Tanger – à travers sa position géographique stratégique et ses projets structurants tels que le port Tanger Med et les différentes zones industrielles – lui confèrent une position privilégiée parmi les grandes métropoles. La ville est considérée ainsi comme un carrefour international de premier choix aussi bien pour les investisseurs nationaux qu’étrangers», tient à rappeler M. Aadiati. 

Il est à noter que l’Espagne qui s’est positionnée pendant longtemps au premier rang en termes d’investissements étrangers dans la région de Tanger, occupe actuellement la deuxième place après la France, qui y prend la tête, et ce depuis la mise en service en février 2012 de l’usine Renault à Melloussa.

Cette rencontre a été, comme le veut la tradition, clôturée par des réunions B to B entre les opérateurs grenadins et leurs homologues marocains.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *