Tanger Horizons : La ville se projette dans l’avenir

Tanger Horizons : La ville se projette dans l’avenir

Un projet qui permet d’accompagner la grande dynamique que connaît la ville du détroit

Selon Hatim Benjelloun, fondateur de Radius, le projet de «Tanger Horizons» a pour objectif de synthétiser la perception des parties prenantes consultées.
Il est «provisoire et sera alimenté et enrichi grâce aux débats et échanges de ce séminaire».

Projet-de-Tanger-HorizonsTrès attendue, l’étude de perception «Tanger Horizons» vient de prendre fin après plusieurs semaines d’entretiens et de débats avec l’ensemble des décideurs publics et privés sur le devenir de la capitale du nord. C’est dans ce contexte qu’un séminaire a été organisé, mardi 22 mars, à Tanger, pour présenter les principaux résultats de cette étude pilotée par Radius, un think tank dédié aux réflexions stratégiques sectorielles.

Réalisée dans une approche participative dans le but de tracer les contours d’une vision prospective, «Tanger Horizons permet de repenser l’avenir de Tanger et d’accompagner la grande dynamique qu’elle connaît depuis ces 15 dernières années», a indiqué Mohamed Amahjour, premier vice-président du conseil communal de Tanger, faisant remarquer que cette étude de perception, fruit de la concertation avec toutes les forces vives de Tanger, sera d’une grande utilité «pour la commune dans la réalisation de son plan d’action pour la période 2016- 2021».
Selon Hatim Benjelloun, fondateur de Radius, le projet de «Tanger Horizons» a pour objectif de synthétiser la perception des parties prenantes consultées. Il est «provisoire et sera alimenté et enrichi grâce aux débats et échanges de ce séminaire», a-t-il dit, avant d’ajouter que «la dernière étape du projet connaît la publication  d’un livre blanc qui «sera partagé avec l’ensemble des acteurs de la ville».

Comme c’était le cas lors du lancement de la concertation publique, ce séminaire, qui a été une deuxième étape dans le cadre de «Tanger Horizons», a constitué un lieu d’échange et de débat sur l’état des lieux et des principaux projets structurants. Parmi lesquels, le complexe portuaire projet Tanger Med (et son extension Tanger-Med II), qui est considéré comme l’un des grands ports de la Méditerranée, faisant de la capitale du nord un véritable pont entre l’Europe et l’Afrique. Il s’agit aussi du mégaprojet de la reconversion de la zone portuaire Tanger-ville en port de croisière et de plaisance ainsi que le réaménagement de la Corniche, la promotion des espaces verts et la réhabilitation des sites historiques et touristiques, tels que les grottes d’Hercule.

Sans oublier le grand chantier de TGV permettant dans un premier lieu de relier Tanger à Casablanca. Ce projet sera, selon les organisateurs, un trait d’union pour réduire les distances entre l’Europe et le Maroc. Il permettra ainsi d’assurer le transit entre Algesiras et Casablanca en 3 heures. Parmi les autres principaux projets proposés dans le cadre de cette étude, celui d’un centre de dessalement de l’eau de mer et un musée des civilisations de l’Afrique du nord et de la Méditerranée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *