Tanger innove

L’inauguration de la nouvelle gare de Tanger par SM le Roi le mercredi dernier, dont les travaux de construction ont été lancés par le Souverain le 15 janvier 2002, dote la ville d’un ouvrage moderne, tout en préservant sa dimension historique. La valeur historique et architecturale de l’ancienne gare de Tanger est réelle. Elle fut construite en 1928 et où les Tangerois accueillirent feu SM le Roi Mohammed V lors de sa visite historique en 1947. Les autorités locales et les responsables de l’ONCF ont décidé de conserver l’ancien bâtiment et de consacrer la partie du terrain restante, s’étendant sur une superficie de 4,5 Ha, pour l’édification d’un complexe touristique multifonctionnel. C’est ainsi que le projet de complexe touristique « Al Marsa » a été présenté à SM le Roi. Ce projet sera réalisé sur le site de l’ancienne gare de Tanger-ville à proximité du port par une société créée à cet effet, en partenariat entre la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) et l’ONCF, en vue d’enrichir l’infrastructure hôtelière, de loisirs et d’affaires de la ville du détroit. La nouvelle gare comprend un bâtiment voyageur érigé sur une superficie couverte de 1880 mètres carré, un Centre multifonctionnel sur deux niveaux d’une superficie couverte de 2700 m2, trois quais voyageurs, quatre abris voyageurs, un parking sur une superficie de 3200 M2 et un mur de clôture en voile en béton. Le coût de réalisation de la nouvelle gare de Tanger s’élève à 80 millions de DH avec un délai de réalisation de 18 mois. A cette même occasion, des explications ont été données au Souverain sur la construction et l’aménagement de la gare Moghogha-Tanger nécessitant une enveloppe de 120 millions de DH. La société commune réalisera, pour un coût global de 260 millions de DH, l’aménagement total du terrain et la construction, sur une superficie de 28.500 m2, d’un centre d’affaire, d’un centre de conférence, de commerce et des loisirs, organisés autour de l’ancienne gare de Tanger, laquelle sera ainsi conservée et réaménagée en centre culturel. Le Souverain a tenu à décorer plusieurs cadres de l’Office national des chemins de fer (ONCF) suite à cette réalisation. Il s’agit de Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et des Transports, directeur général de l’ONCF et Mohamed Rabiaa Alkhliaa, directeur général par intérim de l’Office, directeur central des activités commerciales à l’ONCF que le Souverain a décorés du Wissam Al Arch de l’ordre de chevalier. SM le Roi a également décoré du Wissam « Al Moukafaa Al Watania » de l’ordre d’officier MM. El Houcine Rachidi, directeur central de la direction générale de l’Office, Mohamed El Ouarkhaoui, directeur central des infrastructures de base, Mohamed Soufi, ingénieur principal, conseiller auprès du directeur général, Mustapha Benmoussa, ingénieur principal, inspecteur général de la sûreté à l’ONCF et Ahmed Tahour, ingénieur d’Etat, directeur de la stratégie du développement à l’Office. Le Souverain a également décoré du Wissam « Al Moukafaa Al Watania » de l’ordre de chevalier MM. Larbi Aydi, chargé de mission auprès du directeur général de l’ONCF, Mohamed Semmouni, directeur de l’axe central à l’office, Moha Khaddour, directeur d’ingénierie, Abdelmoula Zekraoui, directeur de maintenance des infrastructures, Arrachid Fakihani, chargé du projet de construction de la nouvelle gare de Tanger-ville et Hassan Ksiouar, ingénieur, directeur du transport de phosphates.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *