Tanger : Le commerce extérieur à l’heure de la digitalisation

Tanger : Le commerce extérieur à l’heure de la digitalisation

Le guichet unique PortNet mis en avant

Le développement informatique assuré garantit la sécurité technologique et juridique des différents documents au moment d’intégrer la signature numérique et le paiement électronique en ligne.

Les acteurs publics et privés poursuivent assidûment leur engagement pour la mise en œuvre du chantier de la digitalisation ainsi que l’accompagnement de la PME pour réussir sa transition vers une économie numérique. C’est ce qu’a affirmé le président de l’Union régionale du transport et de la logistique du Nord (URTL-Nord), El Mootamid Abbad Andaloussi, lors de l’inauguration d’un séminaire organisé, jeudi 27 septembre, à Tanger. «Le commerce extérieur compte parmi les secteurs d’activité de notre économie nationale les plus avancés en matière de digitalisation. Il a accumulé grâce aux efforts des différents organismes une expérience et une expertise certaines sur lesquelles nous nous devons de capitaliser. De même, il nous semble opportun aujourd’hui d’assurer une convergence plus accrue des différentes plates-formes digitales existantes pour assurer une plus grande efficacité», a-t-il souligné.

Parmi les principaux acteurs dans le développement du commerce extérieur, figure la douane qui continue de prendre le pas sur elle-même en matière de digitalisation.

Selon Amal Zdaik, chef de la division du système d’information à la Direction générale de l’administration des douanes et des impôts indirects, les grandes avancées réalisées jusque-là par la douane ne sont pas le fruit de quelques années de travail, mais plutôt de décennies. «L’objectif majeur de la douane est d’arriver à zéro papier dans tous les circuits de dédouanement, à partir du 1er janvier 2019», a-t-elle fait part.

Mme Zdaik a poursuivi que l’un des circuits de dédouanement est déjà dématérialisé, permettant à l’opérateur économique de ne rien déposer auprès des services douaniers. L’intervenante a souligné, dans ce même contexte, l’importance de l’opération de remplacement de la signature physique par celle électronique. «Cette composante n’est pas nouvelle pour la douane et date déjà de deux ans», a dit Mme Zdaik.

Initiés par l’URTL-Nord de la Fédération du transport et de la logistique de la Confédération générale des entreprises du Maroc (FTL-CGEM), les travaux de ce séminaire ont été marqués par la présentation du guichet unique PortNet, qui a été mis en place, en 2008, par l’Agence nationale des ports en vue d’améliorer la compétitivité de la chaîne du commerce extérieur.

Le développement informatique assuré garantit la sécurité technologique et juridique des différents documents au moment d’intégrer la signature numérique et le paiement électronique en ligne.

Rappelons que l’URTL-Nord est une association professionnelle du secteur du transport et de la logistique. L’Union est constituée des acteurs engagés dans le développement socio-économique de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Elle œuvre à la promotion et l’encadrement des PME de la région du Nord pour accompagner leur mise à niveau.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *