Tanger : Les commerçants du souk Casabarata suspendent leur grève

Tanger : Les commerçants du souk Casabarata suspendent leur grève

Les commerçants ont appelé, en plus de la mise en état des locaux et de l’équipement de cet espace de commerce, d’y avoir des renforts de sécurité supplémentaires.

Après avoir eu la promesse de la wilaya de l’ouverture «d’un dialogue immédiat» avec eux, les professionnels du souk Casabarata viennent de se réunir, vendredi 13 septembre, avec le président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CCIS-TTA), Omar Moro, et les membres de son bureau pour discuter des différents problèmes dont souffre leur profession, notamment, la prolifération des marchands ambulants à l’entrée et la sortie de ce marché ainsi que les zones avoisinantes.

A l’issue de cette réunion, ils ont décidé de suspendre leur grève, prévue hier lundi. «Après cette réunion qui a été marquée par un sens de responsabilité et de compréhension, les ligues commerciales et professionnelles ont décidé de suspendre leur grève prévue, lundi 16 septembre prochain. Et ce comme un geste de bonne foi et permettant d’ouvrir un espace d’intervention pour les différentes parties», selon l’équipe de gestion de dossier au sein de la CCIS-TTA, faisant remarquer que les participants à cette réunion ont convenu de la nécessité de prendre, dans les prochaines jours, des mesures urgentes et efficaces, avec leur détermination d’assurer «la paix sociale et donner la priorité au dialogue et à l’écoute».

Les participants à cette réunion ont abordé d’autres problèmes tels que la vétusté des locaux du souk  Casabarata, l’absence d’un parking moderne d’une capacité suffisante (dédié au stationnement pour les visiteurs) ainsi que le manque de sécurité dans les lieux. Ainsi ils ont appelé, en plus de la mise en état des locaux et de l’équipement de cet espace de commerce, d’y avoir des renforts de sécurité supplémentaires pour remédier à cette situation.

Il est à rappeler que les autorités ont déjà mené une opération de ratissage en vue d’éviter l’anarchie provoquée par la prolifération des ferrachas sur les chaussées et les chaussées d’une partie de la grande zone de Casabarata. Cette opération coup de poing vient deux jours seulement avant la menace des commerçants contestataires de se lancer dans un mouvement de protestation contre les marchants ambulants. Cette initiative n’a pas satisfait les attentes des professionnels, qui ont appelé à la généraliser à l’ensemble de cette zone et à l’intérieur du souk Casabarata.

Considéré comme l’un des plus anciens marchés aux puces au Maroc, ce souk est devenu, au fil du temps, un lieu de vente de toutes sortes d’articles (vêtements, mobiliers, électroménager,…) neufs et usagés, mais aussi de produits alimentaires auxquels l’on a consacré également un important espace au grand bonheur de la clientèle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *