Tanger : Les nationaux boostent encore la destination

Tanger : Les nationaux boostent encore la destination

Marina, TGV… contribuent à attirer encore plus de touristes

La ville du détroit poursuit son opération de séduction auprès des marchés émergents, notamment la Chine qui a réussi à se positionner en quatrième position après les deux marchés traditionnels espagnol et français.

A Tanger, l’année 2018 a été marquée par de grands événements confirmant l’engagement des opérateurs touristiques et des autorités de tutelle à proposer une importante offre, basée sur le culturel et le balnéaire, mais aussi le Mice. A cet effet et après une série d’ouvertures de grands projets touristiques ou hôteliers, effectuée ces dernières années, la ville du détroit a connu, au début de l’été dernier, l’inauguration de la première phase de la marina, qui permet d’en faire une nouvelle destination phare du tourisme de plaisance. Se distinguant par un emplacement unique (au cœur de la ville), ce nouvel espace d’animation réussit, grâce à son offre de loisirs et ses services de luxe, à attirer un nombre important de touristes nationaux et internationaux tout au long de l’année.

Il y a lieu de citer, dans ce même contexte, l’inauguration, en novembre dernier, du Train à grande vitesse (TGV) Tanger-Casablanca qui aide, grâce à la réduction de la durée du voyage, de développer davantage le tourisme national. D’autant plus que les Marocains ont réussi encore, en 2018, à se positionner au premier rang de l’ensemble des visiteurs de Tanger, avec la moitié des nuitées et arrivées réalisées par cette destination. Vu les grandes retombées économiques générées par ce type de tourisme, «nous prévoyons à mieux promouvoir la destination auprès des touristes nationaux et adapter les hébergements à leurs attentes. Nous cherchons à renforcer l’animation au profit de ce type de clientèle connu par son voyage en groupe ou en famille», souligne le délégué provincial du tourisme à Tanger, Saïd Abassi.

A l’instar des autres destinations nordistes, la ville du détroit poursuit son opération de séduction auprès des marchés émergents, notamment la Chine qui a réussi à se positionner en quatrième position après les deux marchés traditionnels espagnol et français. Cette augmentation de la fréquentation des touristes chinois est généralement attribuée à la suppression du visa au profit des ressortissants de la République populaire de Chine. Il est ainsi jugé utile «l’organisation de workshops au profit des tour-opérateurs chinois et des professionnels marocains en vue de promouvoir la destination tangéroise auprès du marché chinois», fait part M. Abassi.

Considérée comme chef-lieu de la région du Nord et deuxième pôle économique (avec de grands projets structurants réalisés au cours de ces dix dernières années), Tanger dispose de grands atouts et potentialités pour intégrer la cour des destinations phares pour le tourisme d’affaires et de congrès.

La ville avait déjà prouvé ses compétences en la matière à travers son accueil de grands événements, dont la Medcop 22. Soulignons que Tanger a réussi à maintenir des résultats positifs, et ce, au cours des premiers onze mois de l’année 2018. L’activité hôtelière de la ville est parvenue à cumuler, jusqu’à fin novembre, le nombre de 1,26 million de nuitées, soit une hausse de 10% par rapport à la même période une année auparavant. Cette augmentation est, comme toujours, attribuable au marché intérieur, qui est à l’origine en moyenne de la moitié des arrivées et des nuitées de la destination tangéroise.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *