Tanger-Med a le vent en poupe

Tanger-Med a le vent en poupe

Les activités de transbordement tirent les indicateurs du port Tanger-Med vers le haut. En effet, le complexe portuaire est parvenu à atteindre, au 31 octobre 2013, plus de 2 millions de conteneurs EVP (Equivalent vingt pieds). Les statistiques du port Tanger-Med font état d’une hausse significative de 42% du trafic de conteneurs. «Le trafic de conteneurs s’est établi à 2,1 millions EVP, soit une progression de 42% par rapport à la même période de l’année 2012», selon un communiqué émis par Tanger-Med Port Authority (TMPA).

Le trafic de conteneurs maintient, depuis le mois d’avril 2013, son rythme sur un volume moyen de 200 mille EVP par mois. Les responsables de TMPA attribuent cette progression à la bonne performance des deux terminaux à transbordement d’APM Terminals et d’Eurogate. Mais aussi au retour des grands armateurs, qui ont décidé encore une fois de renouveler leur confiance aux deux quais. Rappelons que ces grands armateurs mondiaux avaient déserté pendant la crise sociale ayant secoué, en 2011, les deux sociétés concessionnaires.

Quant au trafic de passagers, le port a enregistré à fin octobre 2013 le passage de quelque 1,9 million de personnes, soit une progression de 2% en comparaison avec la même période de l’année précédente. Le trafic s’est établi, en outre, à 610 mille véhicules et 162 mille camions de transport international routier (TIR).

La même source fait part que le constructeur automobile français Renault a réalisé à fin octobre 2013 à travers son terminal à véhicules un trafic de 112 mille voitures dont 72 mille en provenance de son usine de Melloussa à Tanger. «Un volume de 27,6 mille voitures a été manutentionné par ailleurs sur le deuxième terminal multi utilisateur de janvier à fin octobre 2013», précise la même source. Concernant le transbordement d’hydrocarbures, cette activité est amenée à se consolider par le lancement, cette année, de la distribution par des wagons. Le trafic du terminal des hydrocarbures s’est porté, à fin octobre 2013, à plus de 3,4 millions de tonnes, dont la part de 55% est dédiée à l’activité de soutage des navires.

Il est à préciser que le troisième trimestre de l’année en cours est marqué, selon les responsables de TMPA, par la mise en service du terminal ferroviaire pour les hydrocarbures permettant l’acheminement des wagons de fuel vers l’Office national de l’électricité (ONE).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *