décembre 13, 2017

 

Tanger se dote d’une nouvelle trémie

Tanger se dote d’une nouvelle trémie

Fluidifier la circulation dans l’une des zones les plus congestionnées

Outre la future trémie Mghogha, la ville est destinée à accueillir deux autres nouveaux ouvrages, dont l’un est prévu sur la place du Maghreb arabe. Ce nouvel projet se distingue des autres par sa grande dimension, à la hauteur de l’activité et du dynamisme de cette zone.

Tanger poursuit le renforcement de son infrastructure routière visant à décongestionner le trafic automobile sur son territoire urbain. A cet effet, Tanger se prépare au lancement des travaux de construction de la trémie Mghogha sur la route nationale n°2 (route de Tétouan), et ce dans le cadre du plan royal Tanger-Métropole.

L’objectif de ce projet, à l’instar des cinq autres ouvrages déjà opérationnels, est de fluidifier la circulation dans l’une des zones les plus congestionnées de la ville. La mairie vient ainsi d’annoncer, à travers son site web, qu’en raison des travaux de construction de cette nouvelle trémie, cet axe routier sera incessamment fermé aux automobilistes.

Un panneau a déjà été mis en place, faisant part d’un changement provisoire de sens de circulation routière au niveau de la route nationale n°2. Il en résulte que la sortie du centre-ville à destination de la Colombe blanche s’effectuera par le quartier Al Amal, via la rue Abdeslam Ben Hadou. Alors que l’entrée depuis la route de Tétouan aura lieu à travers celle des abattoirs et la rue limitrophe du quartier Benkirane.

Outre la future trémie Mghogha, la ville est destinée à accueillir deux autres nouveaux ouvrages, dont l’un est prévu sur la place du Maghreb arabe. Ce nouvel projet se distingue des autres par sa grande dimension, à la hauteur de l’activité et du dynamisme de cette zone qui a connu, ces dernières années, la mise en service de plusieurs établissements touristiques et hôteliers ainsi que le centre commercial Tanger City Mall. La date de livraison de ce nouvel ouvrage est fixée avant la prochaine saison estivale. Il est prévu également l’installation d’une nouvelle trémie au niveau de l’avenue Moulay Rachid, dont les travaux seront bientôt lancés.

Ces trois nouvelles trémies s’ajoutent à cinq autres qui sont déjà opérationnelles, portant ainsi à huit le nombre de voies souterraines réparties dans les principales artères les plus congestionnées à Tanger. Très attendue, la mise en service de ces huit ouvrages permet de baisser la pression sur le trafic routier dans les quatre coins de la ville.

Il est à rappeler que sur les huit nouveaux projets routiers, la première trémie a été mise en service en juillet 2015, et ce au niveau de la célèbre place de la Ligue arabe (plus communément connue sous le nom de Riad-Tétouan). A l’instar de ce premier ouvrage, Tanger a connu ensuite la mise en service des quatre autres projets (dont la trémies de Béni Makada et celle au niveau du croisement entre la rue de Fès et l’avenue  Sidi Mohammed Benabdellah) dans un temps record de six mois de travaux en moyenne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *