Tanger : Suivi du transit des ouvrières agricoles vers l’Espagne

Tanger : Suivi du transit des ouvrières agricoles vers l’Espagne

L’opération de transit de 14.000 ouvrières agricoles vers l’Espagne va bon train. Plus de 2.400 ouvrières saisonnières agricoles ont regagné, du 29 janvier au 26 février 2008, l’Espagne via le port de Tanger. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une convention de partenariat signée, le 22 septembre 2006, entre l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) et la municipalité de Cartaya en Espagne. Cette convention qui s’inscrit dans  le cadre du programme européen du travail « AENEAS » vise l’emploi des ouvrières agricoles marocaines. «Et c’est l’Agence de placement à l’international de Tanger dépendant de l’ANAPEC qui est chargée du transit de ces ouvrières agricoles. Cette opération a profité aux femmes originaires des régions rurales du Maroc et dont l’âge varie entre 20 et 40 ans. », explique la directrice régionale de l’ANAPEC de Tanger-Tétouan, Latifa Rabbaj. Et de souligner que
« l’objet de ce projet est de lutter contre l’immigration illégale grâce à une implication effective des entreprises agricoles espagnoles par leur présence à l’étape finale de la sélection de ces ouvrières pour leur emploi saisonnier dans la région agricole d’Huelva».
Les personnes ayant bénéficié de cette opération au titre de la campagne agricole 2006- 2007 ont atteint 5.412.  Près de 4.000 ouvrières agricoles saisonnières avaient été sélectionnées pour travailler en Espagne pendant les  mois de septembre et d’octobre 2007. «Elles avaient précisément travaillé pendant la saison des semences dans les champs de la province d’Huelva. Une partie d’entre elles ainsi que d’autres femmes « répétitrices » ayant déjà travaillé au cours des précédentes campagnes agricoles en Espagne font partie de la liste des femmes sélectionnées pour faire la cueillette pendant l’actuelle saison. Leur transit via le port de Tanger vers l’Espagne a commencé depuis le 29 janvier dernier et s’achèvera fin avril 2008», indique le directeur de l’Agence, placement à l’international de Tanger, Hicham Kamil.
Par ailleurs, l’ANAPEC a assuré l’opération de la présélection des candidates qui se sont inscrites au niveau des agences locales. La sélection définitive de l’ensemble de ces candidates s’est déroulée dans les trois sites de Mohammedia, Agadir et Fès. Elle s’est effectuée en présence des représentants des cinq associations professionnelles des employeurs espagnols, de l’ambassade d’Espagne au Maroc et de l’ANAPEC. L’Agence de placement à l’international de Tanger est chargée de l’accomplissement du reste des procédures et les démarches d’embarquement de chacune de ces ouvrières. «Nous travaillons ainsi en coordination avec les autorités locales, les services de police et des douanes, ainsi que les cinq associations professionnelles qui représentent l’ensemble des entreprises de la région d’Huelva en vue de faciliter le transit de ces ouvrières par le port de Tanger à destination d’Algésiras», ajoute
M. Kamil.
Concernant la région de Tanger, cette opération a profité « à près de 190 femmes originaires de deux provinces de Tanger- Asilah et Fahs Anjra. Nous  avons ciblé six sites ruraux notamment Had Gharbia, Dar Chawi, Boukhalef, Tnin Sidi Yamani, et les deux cercles de Fahs et Anjra. Pratiquement tous les dossiers de candidature présentés au titre de cette campagne de cueillette ont été sélectionnés. Et comme dans les autres régions du Maroc nous avons programmé une campagne de sensibilisation et de formation au profit des femmes sélectionnées relative à la langue espagnole ainsi que les habitudes et traditions de la population espagnole», affirme la directrice de l’ANAPEC- Tanger, Jamila Faiz.
 Notons que l’Espagne demeure le principal pourvoyeur du Maroc en ce type d’opportunités de travail saisonnier durant la période 2001- 2007. Elle a ainsi enregistré durant cette période une part de 80% dans le cadre des contrats de travail saisonniers.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *