Tanger-Tourisme: L’OMT ambitionne d’atteindre plus de 500 millions d’arrivées à l’horizon 2030

Tanger-Tourisme: L’OMT ambitionne d’atteindre plus de 500 millions d’arrivées à l’horizon 2030

La deuxième journée méditerranéenne du tourisme a pris fin, jeudi 26 novembre, à Tanger, en faisant des thèmes prioritaires tels que le tourisme de nature, l’innovation territoriale et les croisières autour de la Méditerranée le cheval de bataille de ses travaux. «Le succès de cette deuxième journée est le résultat d’une étroite collaboration entre les deux puissances touristiques de la région, en l’occurrence le Maroc, leader africain avec plus de 10 millions d’arrivées de touristes internationaux et plus de 7 milliards de dollars de recettes, et l’Espagne, leader européen avec plus de 65 millions d’arrivées et 65 milliards de dollars de recettes», a indiqué Carlos Vogeler, directeur-secrétaire exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), lors de la séance de clôture de cet événement.
Bénéficiant d’un climat doux et de ressources naturelles exceptionnelles ainsi que d’infrastructures en développement constant, les destinations méditerranéennes ont, selon cet intervenant, développé au fil du temps une offre touristique unique. M. Vogeler a tenu à préciser qu’en plus des pays avancés, les destinations des économies émergentes en Méditerranée (comme le Maroc, la Turquie et la Croatie) ont connu une forte augmentation au cours de ces dernières années. «La motivation prédominante pour les destinations méditerranéennes est les loisirs et les vacances, mais le tourisme d’affaires y est en plein essor», a-t-il souligné.
En se basant sur les données communiquées statistiques, lors de cette rencontre, la Méditerranée a enregistré, en 2014, quelque 343 millions d’arrivées de touristes internationaux, (soit près d’un tiers du total réalisé à travers le monde) ayant généré, pendant la même période 247 milliards d’euros de recettes.

L’OMT ambitionne d’atteindre, selon M. Vogeler, plus de 500 millions d’arrivées de touristes internationaux en Méditerranée à l’horizon 2030. «Ce qui représente une augmentation de 67% d’arrivées, soit une croissance moyenne de 2,6% par an», a-t-il dit. Il est à noter que le tourisme de croisière, un des thèmes principaux traités lors de cette rencontre, connaît un développement considérable dans les pays méditerranéens.

Parmi lesquels le Maroc qui ambitionne de grignoter des parts de marché supplémentaires dans ce secteur à travers la future marina de Tanger, dont sa mise en service, en 2016, permet d’attirer quelque 300.000 croisiéristes (pouvant atteindre jusqu’à 750.000 en 2020).

Quant à l’ensemble de l’espace méditerranéen, celui-ci tient le bon bout par rapport aux destinations les plus prisées au monde, faisant de lui, à cet effet, le premier concurrent de la région des Caraïbes, considérée comme meilleur bassin de croisière au niveau mondial.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *