Taqa Morocco : La «superforme» en 2016

Taqa Morocco : La «superforme» en 2016

L’amélioration du résultat net part du groupe résulte de la performance opérationnelle des unités, de la poursuite de la politique de maîtrise des coûts ainsi que de l’amélioration du résultat financier.

Un taux de disponibilité globalement bon, une production nette d’énergie en amélioration et une solide assise financière. C’est ce dont se félicite Abdelmajid Iraqui Houssaini, président du directoire de Taqa Morocco, en marge de la présentation des résultats financiers du groupe, vendredi 24 mars 2017, à Casablanca.

L’entreprise introduite en Bourse fin 2013 affiche à fin 2016 des résultats satisfaisants. Taqa Morocco a réalisé, au titre de l’exercice 2016, un résultat net part du groupe en nette progression. Il s’est hissé de 11,4% par rapport aux prévisions du business plan. En le comparant à la valeur réalisée en 2015, le résultat net part du groupe de Taqa Morocco s’est amélioré de 1,3% pour se situer autour de 978 millions de dirhams. Se référant au management de Taqa Morocco, l’amélioration relevée au niveau du résultat net part du groupe résulte de la bonne performance opérationnelle de l’ensemble des unités, de la poursuite de la politique rigoureuse de maîtrise des coûts ainsi que de l’amélioration du résultat financier. Cette dernière s’explique par la bonne maîtrise des charges d’intérêt et de l’optimisation des placements des excédents de la trésorerie. Le résultat net consolidé ressort à 1,29 milliard de dirhams en hausse de 10,1% par rapport au business plan qui était estimé à 1,18 milliard de dirhams. En revanche, la baisse de 14% des prix d’achat du charbon au niveau international a eu des répercussions aussi bien sur le chiffre d’affaires de Taqa que sur les achats consommés de charbon «sans pour autant avoir un impact significatif sur le résultat net consolidé», précise le directoire de Taqa. Le chiffre d’affaires consolidés de Taqa Morocco s’est situé à 8,04 milliards de dirhams contre une prévision de 8,79 milliards de dirhams. L’entreprise a par ailleurs continué en 2016 ses efforts de remboursement de l’endettement. Ceci s’est traduit par l’amélioration du ratio de levier financier. «Cet élément de capacité d’endettement que nous avons aujourd’hui  de l’ordre de 2,5 milliards de dirhams nous laisse présager une capacité de financement de projets de croissance future», indique pour sa part Omar Alaoui Mhamdi, directeur général adjoint de Taqa Morocco.

Taqa Morocco qui est à sa 4ème année d’introduction en Bourse a établi un bilan pour mesurer ses réalisations par rapport à son introduction en Bourse. Le management déclare à cet effet avoir superformé sur la période allant de 2013 à 2016. «Nous avons atteint ce niveau grâce à l’engagement des ressources humaines, au levier des maîtrises des coûts et  à  l’amélioration continue de nos processus de production avec notamment  la certification de la majorité de nos process et la recherche permanente  de la performance opérationnelle», relève-t-on du directeur adjoint de Taqa Morocco. A titre d’exemple, le résultat d’exploitation consolidé s’est amélioré de 10% en 2013, de 23% en 2014, de 19% en 2015 et de 4% en 2016.  Il en est de même pour le résultat net part du groupe qui n’a cessé de grimper ces 4 dernières années pour se consolider de 11% à fin 2016. Le taux de marge d’exploitation consolidé a doublé sur la période 2013-2016 passant de 15,6 à 32%. Le taux de marge nette consolidé est également passé de 8,4% en 2013 pour atteindre 16,1% en 2016. En commentant les réalisations financières de Taqa, le management indique par ailleurs que la structure bilancielle de l’entreprise est restée solide et équilibrée . Ainsi l’actif mobilisé ressort à 15,80 milliards DH. Le besoin en fonds de roulement est, pour sa part, maîtrisé à 1,13 milliard DH. Sur le marché boursier, l’action Taqa Morocco a affiché une croissance de 122% sur 33 mois après une période de stagnation ayant duré 6 mois depuis l’introduction en Bourse jusqu’au détachement des dividendes.  Le rendement global du titre s’est élevé à 31% contre une performance du Masi de 13%. En perspective, Taqa Morocco élabore une panoplie de projets dont les détails ne seront révélés, selon le Management, qu’après maturité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *