Tarfaya : Ouverture prochaine de la ligne maritime avec Fuerteventura

Tarfaya : Ouverture prochaine de la ligne maritime avec Fuerteventura

Un ferry rapide reliera les deux ports en à peine trois heures

La mise en service de cette connexion maritime devrait contribuer à la multiplication des échanges économiques et commerciaux entre les deux régions.

La ligne maritime reliant la ville de Tarfaya et Fuerteventura (Iles Canaries) sera inaugurée dans les prochaines semaines. La liaison sera assurée par la compagnie Acciona.
Le président du conseil provincial de Tarfaya, Mohammed Salem Bahiya, multiple les va-et-vient entre la ville de Tarfaya et les Îles Canaries pour finaliser les formalités administratives liées à la nouvelle ligne maritime entre les deux régions, et qui est très attendue par les opérateurs économiques locaux et les membres de la communauté marocaine établis dans ces îles, notamment ceux originaires des provinces du Sud.
C’est la compagnie Acciona qui assurera ladite liaison en mettant à la disposition des voyageurs un ferry rapide qui reliera les deux ports en à peine trois heures. Une vitesse record si on tient compte de la distance entre les deux points et qui est estimée à près de 120 kilomètres.

La mise en service de la connexion maritime entre Tarfaya et le port canarien Fuerteventura devrait contribuer à la multiplication des échanges économiques et commerciaux entre les deux régions. Les entrepreneurs marocains recourront à cette desserte maritime pour exporter leurs produits vers le marché européen et latino-américain, au lieu de passer par la ville andalouse de Cadix. La prochaine ligne permettra de réaliser d’importantes économies de temps et la marchandise gagnera en qualité.

Cette liaison permettra le déplacement au Maroc de voyageurs à bord de leurs voitures, et offrira également l’occasion à nombre de touristes qui se déplacent depuis l’Europe à l’Afrique via le détroit de faire un saut aussi aux Îles Canaries. Elle permettra aux Marocains résidant à l’étranger (MRE) et aux ressortissants de certains pays africains résidant aux Îles Canaries de raccourcir le trajet et la durée de leur voyage.
Pour assurer le succès de cette ligne, plusieurs travaux ont été lancés au niveau du port, et qui ont porté sur l’extension des ouvrages de protection et d’accostage de ce port pour atteindre des profondeurs de quais de -8 m/zh. L’ambition pour ce dernier est de reprendre ses activités de pêche (40.000 tonnes/an, 300 barques de pêche artisanale), de pérenniser une ligne ferry avec les Îles Canaries (17.300 Pax/an, 2.800 véhicules/an) et d’offrir une possibilité d’accueil pour la plaisance, et ce pour étendre le bassin de navigation des Canaries au Maroc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *