Tata : 328 millions DH pour le développement de la province

Tata : 328 millions DH pour le développement  de la province

Ce programme est financé par la Direction générale des collectivités locales, à hauteur de 50 MDH, le ministère de l’habitat (80 MDH), le ministère de la jeunesse et des sports (52 MDH), le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique (9 MDH) et le conseil provincial de Tata (28 MDH).

De leur côté, les communes concernées contribuent à hauteur de 28 MDH, en plus du ministère de l’environnement (10 MDH), le ministère du commerce et de l’industrie (7 MDH), l’Agence du Sud (60 MDH) et l’INDH (4 MDH). Ce programme, dont les projets seront identifiés par les collectivités locales concernées en coordination avec l’ensemble des partenaires, bénéficie aux communes urbaines de Tata (106 MDH), de Foum Lahcen (84 MDH), Akka (70 MDH) et Foum Zguid (68 MDH).

En outre, le conseil provincial a approuvé la création d’un compte spécial pour le programme de développement rural, portant sur des projets liés aux routes et pistes, eau potable, enseignement et santé, pour la période 2014-2016.

Déjà, des investissements de l’ordre de 55 MDH ont été consacrés en 2013 à la mise à niveau des quartiers et douars de la province et leur raccordement au réseau d’assainissement liquide, qui permet d’améliorer les conditions de vie de la population et de préserver les nappes phréatiques.

Dans le même sens, une décharge publique communale, répondant aux exigences de protection de l’environnement, sera créée au niveau de la province sur une superficie de 4 ha, avec une enveloppe globale de 7 MDH.

Sur le plan de l’électrification du monde rural, un montant de plus de 19 MDH a été consacré à la mise en place d’infrastructures diverses pour le renforcement et l’élargissement du réseau électrique dans les douars de Takezmirt, Taghmert, Foum Lahcen et dans la ville de Tata.

Sur un autre plan, un complexe d’artisanat a été réalisé sur une superficie de 1.500 m2 pour une enveloppe de 2,53 MDH, dans le but de renforcer les infrastructures dédiées aux artisans et d’améliorer les conditions de production et d’exposition du produit artisanal local.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *