Tata : Un nouveau programme d’impulsion économique en cours d’élaboration

Tata : Un nouveau programme d’impulsion économique en cours d’élaboration

Il ambitionne d’enclencher une nouvelle dynamique plus efficiente, raisonnable, attractive et durable

Dans une rencontre présidée par Ahmed Hajji, wali de la région Souss-Massa, et Brahim Hafidi, président du Conseil régional, et marquée par la présence des acteurs économiques et hommes d’affaires locaux, les élus, ainsi que les représentants du tissu associatif local, les différents intervenants se sont arrêtés sur les différents projets qui seront intégrés dans le cadre du programme provincial d’impulsion économique.

D’après les participants à cet évènement, ce programme ambitionne d’enclencher une nouvelle dynamique plus efficiente, raisonnable, attractive et durable. Elle cible la quasi-totalité des segments sociaux, les divers groupes socioprofessionnels, la population démunie et dans la fragilité, ainsi que les jeunes hommes et femmes à la quête d’emploi. Ce programme consiste en une série de projets et interventions relevant du développement territorial durable et résilient couvrant l’ensemble des domaines de l’économie sociale et solidaire, secteurs vitaux, ainsi que l’initiative privée.

Ce dernier devrait présenter un portefeuille de projets structurants, s’articulant autour de plusieurs secteurs, dont l’agriculture, qui est basée en premier lieu sur la plantation de palmiers dattiers avec plus de 150 variétés. D’un point de vue commercial, les plus importants portent les noms de «Boufgouss, Buittob, Bousakri et Iljihl». La superficie agricole utile est de 664.150 hectares dont 8.250 irrigués et 15.000 dédiés à la culture des blés. Dans l’objectif de diversifier les cultures et les sources de revenus, la stratégie du Plan Maroc Vert encourage le développement des filières dattes, henné, plantes aromatiques et médicinales, vergers d’oliviers, apiculture, dromadaires, caprins et ovins.

La province est un véritable vivier pour l’expansion du tourisme avec des paysages paradisiaques et préservés de l’urbanisation, de grands espaces, des oasis de palmiers, des canyons dignes de grands films hollywoodiens, des monuments historiques et des centaines de gravures rupestres préhistoriques, le tout sous une latitude ensoleillée en permanence. Cette richesse naturelle est particulièrement idéale au développement d’un écotourisme fructueux et parfaitement dans la tendance des marchés émetteurs où l’envie de grands espaces et de retour à la nature est de plus en plus marquée chez les voyageurs las de la vie urbaine. Dans la situation existante, hormis quelques camps et auberges, peu de structures d’hébergement et d’accueil occupent la place.

Complémentaire à l’activité touristique, la mise en valeur de l’artisanat et du patrimoine bâti de Tata a le triple avantage de pérenniser des savoir-faire ancestraux, de créer des centres d’intérêt touristiques et de développer des potentialités économiques. Totalement issus de matériaux naturels, les produits d’artisanat locaux ont tout pour séduire une clientèle adepte d’accessoires écologiques.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *