Tec’Auto 2005 : Logan à l’honneur

Tec’Auto 2005 : Logan à l’honneur

Comme nous l’annoncions même en février dernier, la Dacia Logan vient de faire sa première apparition officielle dans le Royaume au Tec’Auto 2005. Organisé par l’Amica (Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile) sous l’égide du ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, ce Salon qui en est à sa troisième édition a toujours été une rencontre à forte connotation industrielle. En effet, il s’agit d’une plate-forme marketing de choix pour tous les acteurs et professionnels de l’industrie automobile au Maroc. Un lieu privilégié où les équipementiers nationaux se rencontrent avec d’autres Européens, avec pour objectifs soit d’étudier des perspectives de partenariats, mais aussi l’occasion pour échanger des informations et développer des concepts, toujours en matière de sous-traitance automobile. C’est là le but même de cette manifestation, comme le souligne à chaque intervention médiatique Ali Moamah, le président de l’Amica.
Sauf que cette année, le Tec’Auto prend une autre dimension. En effet, les organisateurs s’attendent à accueillir 15.000 visiteurs, mais pas des professionnels seulement. Il s’agira plutôt et surtout du grand public, dont une forte influence est à mettre à l’actif de la Logan. A qualifier presque de «précieuse», la présence de cette voiture sur le stand dressé par Renault Maroc va en effet, drainer une forte affluence de futurs acheteurs ou de simples curieux.
Tous viendront découvrir, pour la première fois, les différentes facettes de cette nouvelle Dacia. Seul bémol, les trois véhicules exhibés ne sont présentés que sur le plan strictement technique.
Les visiteurs verront qu’il s’agit d’une auto résolument moderne, puisant plusieurs de ses composants dans la banque d’organes de la marque au losange (propriétaire du constructeur roumain). Cela va des moteurs aux trains roulants, en passant par des composants dans l’habitacle tels que le volant, les poignées ou encore les commodes des clignotants. Autrement dit, pas de précision sur les configurations d’équipement qui seront proposées, et encore moins sur la grille tarifaire.
En revanche, les commerciaux présents sur le stand de Renault pourront donner toutes les spécifications techniques de la Logan, en donnant les puissances des motorisations, ou encore pour rappeler par exemple que le volume du coffre est aussi grand que celui d’une voiture du segment supérieur comme la Laguna. Ils pourront aussi dire que la Logan pourra disposer d’airbags, de la climatisation, des jantes en aluminium… mais sans jamais indiquer le positionnement de ces équipements par rapport aux niveaux de finitions commerciales prévues.
Qu’à cela ne tienne, les Marocains n’attendront pas encore longtemps la Logan, puisque sa commercialisation se fera vers la première semaine de juillet. En attendant, Renault Maroc rafle pas la vedette du Tec’Auto 2005, un Salon dans lequel il peut clairement revendiquer une étiquette d’opérateur majeur.
A cet effet, il importe de rappeler l’important redéploiement industriel de Renault au Maroc à travers la prise de contrôle de la Somaca, réalisée récemment. Une unité de montage qui devient le 2ème site de production de la Logan (après la Roumanie) et permet ainsi à l’industrie automobile marocaine de faire valoir une certaine notoriété en tant que plate-forme compétitive par rapport à d’autres régions du monde, asiatiques notamment. Enième précision, la reprise de la Somaca par Renault ne sait pas limitée à être majoritaire dans son capital. Car, pour industrialiser la Logan au Maroc, le premier constructeur français a aussi et surtout consenti de lourds investissements spécifiques. En effet, près de 280 millions (hors acquisition des parts de capital) ont été déboursés dans la Somaca, dont des investissements dit capacitaires, qui visent à accroître la capacité de production de l’usine pour la Logan. Toute une mise à niveau étroitement liée aux impératifs et à la réputation de qualité intrinsèque à la firme au losange.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *