Télécommunications : Deux places de mieux pour le Maroc

Télécommunications : Deux places de mieux  pour le Maroc

Le Maroc grimpe l’échelle de l’évolution en matière de technologies de l’information. Le Royaume gagne deux places dans le classement mondial, réalisé chaque année par le Forum économique mondial (FEM) en partenariat avec l’INSEAD. Sur 144 économies, le Maroc se place à la 89ème place. Un progrès tiré principalement par les performances réalisées en 2011 au niveau des indicateurs télécoms du Neworked Readiness Index (NRI). Se référant aux conclusions de l’édition 2013 du NRI, communiquées par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), «le Maroc a réalisé un gain énorme au niveau de son classement pour le pilier affordability (abordabilité)». Le Maroc a réalisé, dans ce sens, un net bond, passant de la 77ème position en 2012 à la 30ème cette année. «Ce pilier comprend notamment trois indicateurs : les tarifs de la téléphonie mobile, les tarifs du haut débit fixe et le niveau de compétition dans les marchés de l’Internet et de la téléphonie», relève-t-on de la publication de l’ANRT. Par ailleurs, la baisse des tarifs de la téléphonie mobile, entrée en vigueur depuis 2011, permis au Maroc d’avancer de 45 points. Grâce aux efforts déployés pour la baisse des prix, le Maroc se situe à la 90ème place contre la 135ème occupée une année auparavant. Le Maroc est également bien placé en termes de tarifs du haut débit fixe. Il lui a été attribué la 23ème place dans le classement mondial du NRI 2013. « En ce qui concerne le niveau de compétition de l’Internet et de la téléphonie, le Maroc est classé premier avec 57 autres pays», souligne l’ANRT dans son communiqué. Et de préciser que «le mobile a également enregistré une hausse du nombre des abonnements. Au niveau de cet indicateur, le Maroc arrive à la 56ème place au lieu de la 74ème place observée lors de l’édition 2012». En termes de couverture de la population par les réseaux mobiles, le Royaume se place actuellement à la 51ème place au moment où il se montrait 68ème dans la précédente édition. En outre, le Maroc figure parmi les 50 premiers pays au niveau de l’utilisation des réseaux sociaux. Un classement auquel il détient la 45ème place contre la 54ème en ce qui concerne le nombre d’internautes. Rappelons que l’indice NRI calcule la capacité d’un pays à exploiter les opportunités offertes par les TIC prenant en compte quatre éléments. Il s’agit en l’occurrence de l’environnement politique et réglementaire, le degré de préparation en termes d’infrastructure, d’abordabilité et de compétences ainsi que l’impact économique et social des TIC et leur usage par les individus, les entreprises et le gouvernement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *