Télécommunications : «Galileo» s’installe à agadir

Télécommunications : «Galileo» s’installe à agadir

C’est confirmé, la première station Galileo de communication par satellites au Maroc sera installée à Agadir. L’annonce de cette grande première a été faite par Abdelhanine Benallou, Directeur général de l’Office national des aéroports (ONDA), qui fait partie de la délégation marocaine qui a pris part, jeudi soir à Toulouse, à la rencontre « Egnos-Galileo, un axe de partenariat franco-marocain». M. Benallou a par ailleurs confié, dans une déclaration relayée par l’agence MAP, que cette prochaine installation a été évoquée avec les partenaires européens et toulousains. «Nous avons examiné l’évolution de ce projet et ses perspectives pour le Maroc en tant que partenaire», a-t-il dit, soulignant que ces perspectives ne sont pas à rechercher uniquement au niveau de l’utilisation, mais également à celui d’un partenariat entre les différentes sociétés composant le pôle de compétences toulousain ou européen et des sociétés de services marocaines qui se positionnent, d’ores et déjà, dans le domaine des télécommunications et des nouvelles technologies.
Rappelons que le Maroc et l’Union européenne avaient conclu, fin 2005, un accord sur la participation du Royaume au programme Galileo. L’accord comprend une coopération industrielle et scientifique et il permettra également le développement d’applications spécifiques pour le Maroc et son environnement géographique (Méditerranée occidentale et Afrique de l’Ouest).
Il est à noter que le Maroc est le cinquième pays à adhérer au programme Galileo, des accords ayant été conclus avec la Chine, Israël, l’Ukraine et l’Inde. Des discussions sont également en cours avec l’Argentine, le Brésil, le Mexique, la Norvège, le Chili, la Corée du Sud, la Malaisie, le Canada et l’Australie. L’intérêt sans cesse croissant des pays tiers pour le programme Galileo témoigne de l’essor du marché mondial de la radionavigation par satellite (GNSS).


 Galileo : la radionavigation vue par les Européens

Galileo est le programme européen de radionavigation par satellite. Il a été lancé à l’initiative de la Commission européenne et développé conjointement avec l’Agence spatiale européenne (ESA). Il annonce l’avènement d’une révolution technologique comparable à celle provoquée par les téléphones mobiles. Il mènera également au développement d’une nouvelle génération de services universels dans des secteurs tels que les transports, les télécommunications, l’agriculture ou la pêche. A ce jour, seuls le système américain GPS et le système russe GLONASS maîtrisent cette technologie, qui promet d’être hautement rentable. Ces systèmes sont tous deux financés et contrôlés par les autorités militaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *