Télécommunications : Le parc de la 3G a progressé de 104,26%

Les conversations téléphoniques vont bon train chez les Marocains. Pour preuve, à la lecture des chiffres trimestriels des marchés du fixe, du mobile et de l’Internet, les voyants sont au vert. Sur le volet de la téléphonie mobile, le GSM étant devenu un nouveau dada pour toutes les catégories et tous les âges, l’agence nationale de réglementation des Télécommunications (ANRT), source de ces chiffres, met en avant une hausse croissance trimestrielle de près de 3% du parc des abonnés pour atteindre 20.615.884 abonnés.
«Cette croissance du parc de la téléphonie mobile s’est répercutée positivement sur le taux de pénétration qui a atteint 66,85% au 31 mars 2008 contre 65,66% au terme du dernier trimestre de l’année 2007», indique l’ANRT dans cette analyse.
Par opérateur, l’ANRT met en avant que le parc des abonnés de l’opérateur historique a atteint, au 31 mars dernier, 13.697 (milliers d’abonnés) contre 13.327 (milliers d’abonnés) pour Médi Télécom, à fin décembre 2007, alors que Médi Télécom compte 6 919 (milliers d’abonnés) contre 6 702 (milliers d’abonnés) un trimestre auparavant, soit une progression de 2,77% pour IAM et de 3,24% pour Medi Télécom. 
Par ailleurs, et en termes de parts de marché, Itissalat Al-Maghrib est dominant. Polarisant à peu près les deux tiers du parc mobile avec 66,44% des parts contre 33,56% détenus par Médi Télécom. Sur ce compartiment, le point culminant demeure celui du prépayé. L’agence souligne que la répartition des clients par type d’abonnements est restée inchangée. En ce sens que le prépayé constitue toujours 95,98% dans la structure du marché contre 4,02% pour le postpayé. D’autre part, le marché de la téléphonie fixe est d’autant plus florissant que celui du mobile. Ce segment a signé, au terme du premier trimestre 2008, une hausse de 13,24% par rapport au trimestre précédent. « Ainsi, le parc global d’abonnés a atteint 2.710.598 (contre 2.393.767 abonnés à fin 2007) dont 1.369.908 en mobilité restreinte», déclare la même source. Pour sa part, le taux de pénétration dans ce marché s’est relevé, également, pour s’établir à 8,79% à fin mars 2008. En outre, sur le marché de l’Internet, la même analyse dévoile que la connexion « bas débit » est en train de perdre face à l’ADSL. Ce dernier mode s’inscrivant en courbe ascendante, pour signer un taux de croissance de près de 14,86% sur une année, et près de 61,31% depuis mars 2006. À savoir que les accès haut débit ADSL représentent 83,8% du parc Internet global. Pour sa part, le parc des abonnés bas débit est passé de 7.663 en mars 2007 à 5.734 en mars 2008. L’ANRT souligne, enfin, que de «nouveaux services Internet 3G ont été lancés sur le marché marocain depuis le mois d’avril 2007. Ces services se caractérisent par leur facilité d’usage en offrant à l’utilisateur une connexion Internet avec mobilité totale à l’intérieur des zones couvertes par le réseau». Sur ce volet, les chiffres trimestriels reflètent une progression du parc de clients, pour le mois de mars 2008, pour atteindre un total de 87.278 abonnés en réalisant une croissance de 104,26% pour le premier trimestre 2008.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *