Télécommunications : Vivendi envisage une augmentation de capital d’ici à juin 2009

Télécommunications : Vivendi envisage une augmentation de capital d’ici à juin 2009

Le groupe de médias et de télécoms Vivendi envisage une augmentation de capital d’un à deux milliards d’euros d’ici à juin 2009, a déclaré dans une interview au Journal des Finances son président du directoire Jean-Bernard Lévy. «Pour renforcer nos fonds propres, nous pensons d’ici à juin 2009 réaliser une éventuelle augmentation de capital comprise entre un et deux milliards d’euros», annonce M. Lévy. «Nous ferons tout pour éviter de diluer nos actionnaires», assure-t-il, «mais, dans nos plans actuels, nous pensons qu’il faut renforcer nos fonds propres pour la solidité et la signature de Vivendi». «La dette financière nette sera comprise entre 10 et 11 milliards d’euros fin 2008», indique-t-il aussi, précisant : «Depuis quatre ans, notre dette est très bien couverte par notre excédent brut d’exploitation». Alors que le titre Vivendi a perdu 17,2% de sa valeur depuis le début de l’année, M. Lévy estime que «le cours actuel ne traduit pas notre performance économique» et que cette baisse est due au fait que les investisseurs «exagèrent le risque de ralentissement économique». «Nous n’observons pas ce phénomène dans nos métiers sur le premier trimestre et notre activité est totalement en ligne avec nos prévisions», assure-t-il. Après avoir réalisé ces derniers mois plusieurs acquisitions, dans les jeux vidéo (Activision) et internet (Neuf Cegetel), M. Lévy indique que pour Vivendi «2008 sera une année d’intégration et de structuration» mais que «le groupe dispose encore de marges de manœuvre».
Le président du directoire cite notamment Canal+ France, pour lequel «TF1 et M6 (qui détiennent 15% du capital) ont une possibilité de sortie fin 2009 à un prix minimal de 1,150 milliard d’euros». «Quant à SFR, un retrait de Vodafone (actionnaire à 44%) n’est pas d’actualité», rappelle-t-il, tandis que Vivendi «(pourrait) aussi, à l’avenir, détenir plus de 53% du capital de Maroc Télécom, mais la société restera cotée».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *