Téléphonie mobile : Les prix des communications ont baissé de 40%

Les prix des communications poursuivent leur baisse et l’usage du téléphone mobile augmente. C’est ce qui ressort des derniers chiffres relatifs à l’évolution des différents segments du marché des télécoms durant le 2ème trimestre 2011 publiés par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Le prix des communications mesuré par le revenu moyen par minute (ARPM) a atteint au premier semestre 2011, pour le segment mobile, 0,78 DHHT/min.
Ainsi, l’ARPM a enregistré une baisse significative de 40% entre le 1er semestre 2010 où il s’inscrivait à 1,29 DHHT/min et le 1er semestre 2011. S’agissant du taux d’utilisation du téléphone mobile, l’ANRT révèle que l’usage moyen sortant mensuel par abonné mobile s’est accru de 46% en ce premier semestre 2011. Ainsi, il a atteint en moyenne 55 minutes/mois/client à fin juin 2011 contre 38 minutes un an auparavant. Aussi, ces performances se sont accompagnées d’une évolution exceptionnelle du trafic sortant mobile qui s’est accru de 22,83% durant le deuxième trimestre 2011 par rapport au premier trimestre de la même année, souligne l’Agence nationale.Sur un autre plan, l’ANRT relève que le parc du mobile a totalisé, au 30 juin 2011, près de 35 millions d’abonnés contre 33,4 millions à fin mars 2011. Le taux de pénétration a ainsi atteint 108,66% contre 104,78% enregistrés au premier trimestre 2011, soit une hausse de 4,79%. S’agissant de la répartition post payé/prépayé, le prépayé reste prédominant et l’emporte en comptabilisant au cours de ce semestre, 1,5 million de nouveaux abonnés, enregistrant une hausse de 4,69% par rapport au semestre précédent. Aussi, selon l’ANRT, Itissalat Al Maghrib détient le plus gros du marché avec 61,45%. Méditélécom détient 33,14% des parts du marché du prépayé contre 5,41% pour Wana Corporate. Le mode post payé enregistre, pour sa part, une importante évolution, durant ces derniers mois, lui permettant d’atteindre 1,42 million d’abonnés, à savoir, 100.000 nouveaux clients par trimestre depuis fin 2010. Aussi, dans ce segment c’est Itissalat Al Maghrib qui s’accapare le plus gros du marché avec 48,59% des parts, talonnée par Méditélécom qui détient 32,46% et Wana Corporate avec 18,95% des parts du marché. S’agissant du parc des téléphones fixes, l’ANRT souligne que ce dernier enregistre une quasi-stagnation au terme du 2ème trimestre de 2011, avec 3,646 millions d’abonnés dont 2,38 millions en mobilité restreinte, contre 3,643 millions d’abonnés un trimestre auparavant. Cependant, dans ce segment c’est Wana Corporate qui détient la part du lion avec 65,62% des parts du marché, suivi d’Itissalat Al Maghrib qui obtient 33,85% et Méditélécom avec seulement 0,53%. Au même titre que le mobile, le prix des communications du fixe mesuré par le revenu moyen par minute est en baisse de 14% passant de 0,81% DHHT/min au 1er semestre 2010 à 0,69 DHHT/min au 1er semestre 2011. Il en est de même pour l’usage moyen par mois et par client, de 141 minutes par mois, il est passé à 131 minutes par mois régressant de 7%. En matière de publiphone, les chiffres de l’ANRT révèlent que le segment est en net recul un trimestre après l’autre.
À fin juin 2011, il marque une croissance en recule de 7,37% contre une baisse de 3,57% le trimestre précédant. Seuls Itissalat Al Maghrib et Méditélécom participent à ce segment avec des parts respectives de 78,49 et 21,51% enregistrées à fin juin 2011. S’agissant de l’Internet, la baisse de la facture moyenne mensuelle par client Internet atteint 35% entre le 30 juin 2010 et le 30 juin 2011, passant ainsi de 108 DHHT/mois/client à 70 DHHT. Pour l’Internet 3G, la facture moyenne ressort au premier semestre à un montant de 51 DHHT/mois/client contre 84 DHHT un an auparavant, soit une baisse de 40%. Selon l’Agence nationale, la facture Internet ADSL est quant à elle passée de 143 DHHT/mois/client à 127 DHHT à fin juin 2011 marquant ainsi une baisse de 11%. En ce qui concerne le nombre d’abonnés, le segment de l’Internet profite de la dynamique que connaît le parc 3G et affiche un taux de croissance trimestriel de 7,95%. Le nombre d’abonnés utilisant l’Internet 3G représente plus de 77% du parc global s’établissant à 1,81 million d’abonnés, précise l’ANRT. Il est, ainsi, en progression de 9,74% durant le 2ème trimestre de 2011. En termes de part de marché, IAM détient 57,11% du parc Internet suivi de Wana Corporate avec 23,9% et de Médi Télécom avec 18,99%. Avec une part de 22,47%, l’ADSL continue de progresser pour le 3ème trimestre consécutif, avec une hausse trimestrielle de 2,24%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *